leral.net | S'informer en temps réel

Deux belles de nuit surprises en pleins ébats, la longue file de clients prend la clef des champs

Les limiers du commissariat de police de Tambacounda ont réussi un grand coup de maître. Ils ont mis fin aux activités délictuelles de deux jeunes filles originaires du Nigeria qui recrutaient des jeunes filles dans le but de l’exploitation sexuelle et de leur verser les gains provenant de ce vieux métier. Au quartier Abattoirs oû elles avaient élu domicile, les limiers ont surpris deux prostituées en pleins ébats avec leurs clients. La longue file de clients qui attendait a pris la poudre d’escampette.


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Octobre 2010 à 23:03 | | 5 commentaire(s)|

Deux belles de nuit surprises en pleins ébats, la longue file de clients prend la clef des champs
C’est une information anonyme parvenue aux hommes du commissaire Divisionnaire Bassamba le 22 octobre dernier. Laquelle information faisait état d’un vaste réseau d’exploitation sexuelle a laquelle se livraient deux filles, originaires du Nigeria dans une maison de passe située au quartier Abattoirs, juste à hauteur du lit maraîcageux oû une vingtaine de belles nuit occupe des chambres pour exercer leur sport favori.

Fort de ce renseignement, le chef de la brigade de recherches Mamadou Diagne et l’inspecteur de police principal Moussa Sakho battent le rappel des troupes pour effectuer un transport sur les lieux. Sur place, une longue file de clients attendait tranquillement devant la porte. Dés l’arrivée des limiers, c’est le sauve qui peut. Les deux baronnes du vieux métier ont été trouvées en pleins ébats avec des clients qui, pris de peur, ont pris leur jambe à leur cou. Après une course poursuite digne d’un film d’Hollywood, les deux prostituées ont été alpaguées. Il s’agit de Omoba Olulundi et Ibrahim Azeez qui recrutaient, logaient et exploitaient les jeunes filles avec qui, elles partageaient la même chambre en location au quartier Pont et la nuit venue les deux baronnes se détachent pour aller exercer leur métier dans la maison de passe jusqu’aux environs de 1 heure du matin avant de revenir vivre en concubinage avec leurs deux hommes. N’étant pas en règle, les deux baronnes du vieux métier sont présentement sous les verrous et seront déférées ce lundi. Poursuivant leur randonnée nocturne ce 24 octobre, le commandant surprend deux couples dont un tailleur et une femme mariée en pleine action dans l’enceinte de la gare ferroviaire. Sentant l’étau se resserrer autour d’eux, les deux couples ont détalé comme des lapins.


Tambacounda.info



1.Posté par Sunugal le 26/10/2010 01:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les tailleurs aussi ne profitaient pas des évenements (ex tabaski) pour chanter les filles ou femmes dont leurs maris sont absents ou n'ont pas les moyens pour l'habillement

Lolou bakhoul ahhhhhhhhhhhhh

2.Posté par fama le 26/10/2010 07:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais n est pas le regne d un voyou comme wade.........

3.Posté par fallou le 26/10/2010 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nekhna , kata rek,

4.Posté par akd le 26/10/2010 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

toi propriétaire du commentaire umero3 ya gnakk talibé deug bo touboul ligua wakh avec le nom ta mi barké Serigne Fallou digua guiss bala gone wa salam

5.Posté par 7ciel le 26/10/2010 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wa léral gno moun yock dé," un tailleur et une femme mariée en pleine action dans l’enceinte de la gare ferroviaire. Sentant l’étau se resserrer autour d’eux, les deux couples ont détalé comme des lapins." Comment savez vous que la femme était mariée? Ou bien le couple a été rattrapé après sans que vous ne nous le dites!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image