leral.net | S'informer en temps réel

Deux copains accusés de viol en réunion sur une fille de 20 ans


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Novembre 2016 à 18:37 | | 0 commentaire(s)|

Deux copains accusés de viol en réunion sur une fille de 20 ans
Le tribunal de grande instance de Dakar, statuant en matière de flagrant délit, a jugé ce lundi un énième cas de viol. Issa Diop et Souleymane Fofana sont accusés d'avoir violé, à tour de rôle, Fatou Ndiaye, âgée de 20 ans, célibataire et mère d’une fille.Ils seront fixés sur leur sort, le 10 novembre prochain, date du verdict.

Les faits remontent au mois d’octobre dernier. Selon l'accusation, Fatou Ndiaye a trouvé Souleymane Fofana, chauffeur de son état, sur son lieu de travail pour lui demander de l’aide car elle venait juste d’arriver de Touba et ne connaissait personne à Dakar. Elle lui dit ne pas avoir d'endroit où passer la nuit. Une aubaine pour Fofana qui achemine la jeune femme à la maison de son ami Issa Diop pour qu’elle y passe la nuit. Une fois chez Issa Diop, Fatou Ndiaye a affirmé que les deux individus l’ont abusé sexuellement.

A la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar où ils ont comparu ce matin, Souleymane a nié les faits. «Je l’ai trouvé en train de pleurer. Je lui ai demandé ce qui se passe et elle m'a dit qu'elle a faim. Je lui ai remis 500 francs CFA pour qu’elle achète à manger. Je n’ai jamais abusé d’elle. Elle m'a tendu un piège. Si je savais qu'elle est une femme volage, je ne l'aurais jamais aidé», se défend Fofana.

Quant a Issa Diop, il a confirmé que la fille est venue chez lui, mais nie l'avoir touché. «Je vis avec ma famille dans notre maison. Et je confirme que S. Fofana a amené la dame chez moi. Je ne la connais pas et je ne l'ai jamais touché. Je l'ai trouvé dans ma chambre, assise sur le matelas. J'ai demandé à Fofana ce qu'ils faisaient chez moi où je vis avec mon père. Plus tard, il m'a envoyé acheter une couche pour l'enfant de Fatou. A mon retour, j’ai trouvé la dame seule et en pleurs. Mais, je n’ai jamais abusé d'elle», explique Issa Diop.

Des propos balayés d’un revers de la main par Fatou. «C'est au moment où je dormais que Souleymane Fofana a abusé de moi. C'est après que Issa a pris le relai”, explique-t-il, versant dans le dossier un certificat médical qui révèle que la dame était en période de menstrues et qu'elle avait une déchirure ancienne de hymen.

Le Procureur a demandé une application de la loi.

Quant à l'avocat de la défense, il a plaidé la relaxe des prévenus. «Elle (la fille) cherchait à faire du mal contre un prévenu qui cherchait à faire du bien», plaide l'avocat, selon qui rien dans le dossier ne permet d’asseoir la culpabilité de Souleymane et Issa.
Le tribunal rendra son verdict le 10 novembre.

seneweb






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image