leral.net | S'informer en temps réel

Deux journalistes arrêtés, Macky traque la presse

Xalima-News - Deux journalistes, dont leurs patrons sont proches du pouvoir, ont été placés en garde à vue, ce mardi 14 juillet, dans les locaux de la Section Recherches de la gendarmerie nationale de Colobane. Il s’agit du Directeur de Publication du journal l’Observateur (édité par GFM de Youssou Ndour), Alioune Badara Fall et Mohamed Guèye, directeur de publication du journal « Le Quotidien » (édité par Avenir Communication de Madiambal Diagne.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Juillet 2015 à 08:00 | | 20 commentaire(s)|

Il est reproché au premier d’avoir fait publier dans son journal un article sapant le moral des soldats sénégalais qui doivent être envoyés en Arabie Saoudite pour lutter contre les Houtis de Yémen. Quant au second, il lui est accusé de violer l’instruction en publiant des procés verbaux concernant les faux billets dans l’affaire Thione Seck.

Ces arrestations constituent des entraves à la liberté de la presse. Un journaliste a le droit de faire des reportages, des commentaires et des analyses sur toute question d’autant plus que celle-ci est contradictoire. L’envoi de nos soldats en Arabie Saoudite ne doit pas être un tabou. Dire que Yémen sera un enfer pour eux ne constitue pas un travail de sape de leur moral.

Idem qu’un journaliste est libre de publier des procès-verbaux d’une enquête. Le journaliste existe parce qu’il divulgue des informations. Il faut noter, contrairement à son patron (Madiambal Diagne), Mohamed Guèye s’est fait remarquer par ses critiques pertinentes, objectives et rigoureuses sur la gestion du pouvoir et des affaires par Macky Sall et son régime. C’est lui qui a écrit récemment, dans Le Quotidien, que Macky Sall s’est trompé en citant des chiffres erronés relatifs à la corruption au Sénégal. Il a qualifié, aussi récemment, de « honte » le nouveau code d’honneur institué par le gouvernement. Pour lui, c'est un signe d’échec et d’impuissance parce qu'il y a beaucoup de corps de contrôle.
Souhaitons que le pouvoir se ressaisisse vite.






Hebergeur d'image