leral.net | S'informer en temps réel

Deux milliards de francs Cfa perdus dans l’éclairage de la route de l’aéroport : Macky sollicite des lampes auprès de Khalifa Sall

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, est invité, par le palais de la République, à apporter de la lumière sur la route du chef de l’Etat, Macky Sall, pour la sécurité de ses déplacements à l’aéroport. Cet éclairage de l’axe Hôpital Abass Ndao-Stèle Mermoz-Aéroport de Dakar, sera-t-il, le début d’un dégel entre les deux hommes.


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Juillet 2015 à 13:55 | | 6 commentaire(s)|

Deux milliards de francs Cfa perdus dans l’éclairage de la route de l’aéroport : Macky sollicite des lampes auprès de Khalifa Sall
Le palais de la République du Sénégal a sollicité, au détriment de l’Agence de gestion des routes (Ageroute), le maire de Dakar, Khalifa Sall, pour l’éclairage de l’axe Hôpital Abass Ndao-Stèle Mermoz-Aéroport de Dakar. Une route que le président de la République, Macky Sall, va désormais emprunter pour se rendre à l’aéroport de Dakar, à cause des travaux de l’échangeur de l’émergence. Un axe mal éclairé la nuit, du fait de l’extinction des lampadaires solaires, réalisés à environ deux milliards de francs Cfa par l’Ageroute, il y a quelques années. Et pour la sécurité du chef de l’Etat, cette zone devra être immédiatement éclairée. « Le Président va désormais emprunter d’autres axes pendant toute la durée des travaux du Pont de l’émergence, c’est-à-dire pour une année », renseignent une des sources du Palais. Et la mairie de Dakar n’a pas traîné les pieds pour l’exécution du marché. « C’est une procédure d’urgence. Parce que le Président emprunte désormais cette route depuis le démarrage des travaux du Pont de l’émergence. « Seulement, nous n’allons pas faire des lampadaires alimentés en énergie solaire. Nous allons utiliser des ampoules à basse consommation. Les entreprises qui auront en charge les travaux vont bientôt commencer le travail », confient des sources à la mairie. Les mêmes sources de préciser que « les premiers lampadaires solaires installés sur cet axe ont été réalisés par l’Ageroute ». Ainsi, selon L’Observateur, plus de deux milliards de francs Cfa ont été jetés à la poubelle dans le marché de l’éclairage public avec l’énergie solaire par l’Ageroute sur l’axe routier Hôpital Abass Ndao-Aéroport Léopold Sédar Senghor. Et les professionnels de l’énergie, avec lesquels nos confrères sont entrés en contact, révèlent que les panneaux solaires utilisés sont de mauvaise qualité, sans oublier le problème lié à la maintenance.






Hebergeur d'image