leral.net | S'informer en temps réel

Deux policiers ripoux prennent trois ans ferme de prison

EXTORSION DE FONDS, VOL DE NUMERAIRES

Deux policiers ont été condamnés jeudi dernier par le tribunal des flagrants délits de Dakar à trois ans de ferme.


Rédigé par leral.net le Dimanche 19 Août 2012 à 03:47 | | 1 commentaire(s)|

Deux policiers ripoux prennent trois ans ferme de prison
Serigne Diouf et Tidiane Diamanka, ce sont les prévenus ont été déclarés coupables de vol en réunion. Ils doivent allouer la somme de 4 millions à la partie civile Sohé Cissokho.

C’est la somme de 3.028.000 de francs Cfa que les deux policiers ont volé à la commerçante. L’argent provient d’un montant de 9 ,975 millions de francs Cfa qu’un jeune Guinée du nom de Mouhamed Keïta avait volé à la partie civile, Sohé Cissokho.

La dame avait emmené chez elle à Diourbel le Guinéen de 15 ans pour l’aider à se lancer dans le commerce de fruits. Arrivé à Diourbel, Mouhamed Keïta a soutiré 9 ,975 millions de francs Cfa à sa bienfaitrice avant de revenir à Dakar pour rentrer en Guinée.

C’est dans ces circonstances que le concours de Serigne Diouf et Tidiane Diamanka a été sollicité. Mais lorsqu’ils ont appréhendé le jeune voleur à la gare routière "Pompiers", les deux policiers ont soutiré les 3, 028 millions. C’était dans le magasin d’un cousin de la victime.

« Ils m’ont menotté et conduit dans un coin du magasin. Là, j’ai vu celui-là retirer des liasses d’argent dans le sac. Il a répéter son geste à trois reprises avant de cacher l’argent sous une machine », raconte Mouhamed en désignant le policier Serigne Diouf.

Cependant celui-ci et son collègue ont réfuté catégoriquement les faits. Ils ont nié avoir soutiré un centime sur les 9 millions.

Des dénégations qui n’ont pas pu prospérer face aux déclarations des différents témoins. Parmi eux, il y a le magasinier Seydou Sambou qui a indiqué qu’après leur départ à la police de Bel-Air où l’enfant voleur avait été mis en grda-à-vue, les policiers sont revenus au magasin. Serigne Diouf a prétexté chercher son téléphone portable.

Il y a également le témoignage d’un brigadier-chef de la police de Bel Air : Jean Bernard Coly a révélé aux juges que ses collègues n’ont ni assisté au décompte de l’argent, ni attendu la mention sur lamain-courante. « Ils ont dit qu’ils étaient pressés et j’ai insisté pour qu’ils me laissent leurs coordonnées », confie le policier.

Fort de ces témoignages accablants, Me Alioune Sow a réclamé la somme de 5 millions au titre de dommages et intérêts.

Le représentant du parquet qui n’a pas manqué de sermonner les policiers qualifié de « brigands », a requis trois ans ferme. Il a été suivi par le tribunal malgré la demande de relaxe sollicitée par la défense. Naturellement, les deux policiers seront radiés de la Fonction publique.


Marie Joe NETTALI.NET-



1.Posté par SANE le 19/08/2012 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci à la justice de mon pay, persévérer dans cette lancée et on aura la meilleure des justices.
je profite de cet article pour dénoncer quand même la corruption qui régné dans le milieu de la police , de la gendarmerie et des magistrats .i l faut lutter contre ces pratiques ignobles , utiliser tous les moyens de droit pour éradiquer ce phénomène dans ce milieu de justice car un pays ou ceux qui sont sensés assurer la loi, la bafouent, va directement à la ruine .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image