leral.net | S'informer en temps réel

Deuxième vidéo posthume d’Amedy Coulibaly : Dans quel but ?


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Février 2015 à 14:26 | | 0 commentaire(s)|

Deuxième vidéo posthume d’Amedy Coulibaly : Dans quel but ?
Quand la psychose s’empare des populations, ces dernières gobent tout ce que les autorités et les médias leur disent. On l’a vu avec le 11 septembre 2001. Le Fbi avait déclaré avoir retrouvé le passeport d’un des terroristes et c’était passé comme une lettre à la poste. Le feu était d’une intensité telle que même l’acier avait fondu, les gens réduits en cendres, mais le passeport était resté intact. Ils ne se lassent pas nous faire avaler des couleuvres, ne nous lassons pas de les vomir.

Le 9 janvier, juste après l’assaut de la police à Vincennes, des médias français nous avaient dit : « Amedy Coulibaly n'était pas le seul preneur d'otages rapporte BFM TV. Le corps de son complice a été retrouvé à ses côtés dans l'épicerie. » Le soir même, une vidéo avait montré que cela n’était pas vrai. Ils nous avaient dit aussi que « Coulibaly est mort en fonçant sur les policiers, l’arme à la main. » On a découvert qu’au moment où les policiers l’abattaient, il avait les mains liées, un fusil en bandoulière…

Avant d’aller plus loin, signalons que nous sommes pour une lutte sans merci contre tous les terroristes, qu’ils revendiquent d’une religion ou de n’importe quelle idéologie, mais aussi contre ceux qui transforment des innocents en terroristes.

Le 30 janvier, « L’express » a publié un article surprenant avec le titre : « Coulibaly a envoyé les images de la tuerie de l'Hyper Cacher ». « Coulibaly, sa caméra fixée sur le torse, a donné l'assaut peu avant 13 heures ouvrant le feu avec une Kalachnikov. Il a tourné une séquence d'une durée de sept minutes environ, selon une source proche de l'enquête. Les images montrent clairement trois des quatre assassinats commis par le djihadiste dès son irruption dans le magasin. »

Le lendemain, 31 janvier, « TF1 (LCI) » fait passer l’information en ces termes : « Amedy Coulibaly aurait envoyé une vidéo de la tuerie de l’Hyper Cacher par internet. Il aurait tout le temps avant d’être neutralisé. L’auteur de la prise d’otages sanglante, Porte de Vincennes, avait réalisé un film avec la caméra GoPro qu’il portait sur lui. C’est ce que dit « L’Express ». La police a la conviction, après des analyses, qu’il l’a envoyé à des complices à l’extérieur. Il avait tout prévu puisqu’il avait tenté de se connecter avec son ordinateur portable qu’il avait amené. Il a fallu qu’il utilise celui du magasin. Et la police craint maintenant que ces images ne resurgissent sur internet. » : http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/coulibaly-a-sans-doute-envoye-les-images-de-la-tuerie-de-l-hyper-8556663.html

Si l’on nous donne une telle « information », trois semaines après les faits, nous pouvons nous attendre à des traques, arrestations et exécutions de « complices » dans d’autres pays. Longtemps après le 11 septembre, les Américains ne cessaient de « trouver » des cassettes audio de Ben Laden revendiquant des attentats et formulant des menaces, ce qui, maintenant la psychose, permit de « détecter » des complices ailleurs dans le monde. Ainsi, avec des preuves fabriquées de toutes pièces, l’Afghanistan et l’Irak furent attaqués, et un camp de concentration pour musulmans nommés « islamistes » fut ouvert à Guantanamo.

Avec cette nouvelle vidéo annoncée de Coulibaly, des questions légitimes nous viennent à l’esprit. Pourquoi les enquêteurs qui sont si forts qu’ils ont pu en quelques heures trouver une cagoule « perdue », prélever des traces d’ADN, les analyser et identifier le terroriste, ont mis trois semaines pour savoir que Coulibaly avait envoyé les images par internet ? Ils avaient la caméra, l’ordinateur portable de Coulibaly et celui du magasin et aussi le téléphone portable du « terroriste ». Si vous êtes informaticien au chômage, envoyez donc votre Cv à la police française car ils ont apparemment besoin d’aide dans ce domaine. Le plus étonnant est cette phrase : « Et la police craint maintenant que ces images ne resurgissent sur internet. » Sauf si des images envoyées par internet mettent un mois ou plus pour arriver à destination, les « complices » les auraient mis sur le Net le jour même ou le lendemain, sans avoir besoin d’attendre que les médias y préparent l’opinion publique. N’est-ce pas ?

Il est possible que les assassinats soient filmés. Rien ne nous permet de le nier. Par qui ? Rien ne nous permet de le dire. En tout cas, dans ces images, nous devons voir, comme annoncé, l’exécution de trois otages, mais aussi ceci : « le terroriste Amedi Coulibaly obligeait ses otages à se présenter à l'État islamique devant une caméra et crier : « Vous, les juifs, vous allez tous mourir aujourd'hui! » : http://www.juif.org/go-news-202245.php.

Ce qui est très étrange, c’est que des journalistes et des « témoins », tous vraisemblablement juifs, usent et abusent du mot « juif » or, Coulibaly n’a à aucun moment prononcé ce mot. Ni dans sa « première vidéo posthume », ni dans son « coup de fil » à BFM TV, ni dans ses « discussions » avec ses otages rapportées par RTL. Pourtant, on nous dit qu’il a tué des gens juste parce qu’ils sont juifs et a revendiqué ses actes. Aussi, des Noirs français qui en veulent aux juifs au point de les tuer, il faut vraiment chercher longtemps avant d’en trouver. Si c’était un Palestinien, cela aurait semblé plus plausible. Le problème est que cela aurait attiré l’attention sur ce qu’on appelle diplomatiquement « le conflit israélo-palestinien ». Les gens seraient alors informés sur ce qui se passe réellement là-bas, et beaucoup auraient condamné l’occupation illégale et la poursuite de la colonisation.

On remarque d’ailleurs une anomalie dans les propos rapportés par les médias et attribués aux « djihadistes ». Ces derniers « parlent » des musulmans opprimés et massacrés dans le monde, mais ne mentionne pas les Palestiniens qui sont les plus connus et sans nul doute les plus martyrisés. Même Coulibaly, « le tuer de juifs », dans sa conversation enregistrée grâce à un « téléphone mal raccroché », cite l’Irak, la Syrie et le Mali, mais pas la Palestine. Cherif Kouachi, dans son « contact avec BFM TV » cite l’Irak, la Syrie et l’Afghanistan, mais pas la Palestine. Et aucun d’eux ne prononce le mot « Israël ».

Dans son article, « L’Express » cite le témoignage d’un otage rapporté par « Libération ». (http://www.liberation.fr/societe/2015/01/11/hyper-casher-de-vincennes-soudain-j-ai-entendu-une-tres-forte-detonation_1178435.) Un élément très important dans ce témoignage, mais qui n’a pas attiré l’attention des commentateurs et autres spécialistes de la question est que cet otage parle aussi des caméras de surveillance du magasin. Il raconte que la quatrième et dernière victime est tuée devant lui. Et c’est par la suite que Coulibaly lui a « demandé d’arracher les caméras de surveillance du magasin. » Donc, les quatre assassinats sont normalement captés par ces caméras de surveillance. Où sont ces caméras ? Pourquoi personne n’en parle ? Doit-on croire que les enquêteurs n’ont pas des techniciens assez qualifiés pour les visualiser ? Ces caméras de surveillance nous intéressent davantage que la deuxième vidéo posthume de Coulibaly. Qu’on nous montre donc leur contenu !

Pour conclure, empruntons ces mots de Peter Moore : « Martyriser des populations, tuer des civils, construire des murs de la honte pour leur voler leurs terres, bombarder des quartiers résidentiels, faire exploser des écoles, des hôpitaux, des sites religieux, c’est comme ça qu’on terrorise une population, c’est comme ça qu’on crée des terroristes. Si on est vraiment cruel, sans scrupule, on peut même aller faire exploser des usines de filtration d’eau, des systèmes d’égouts, des bateaux de pêche, etc. Après assez longtemps de traitements inhumains comme ceux-là, les plus en colère, les plus haineux, deviennent des terroristes.

Chers Français, citoyens du monde, vous voulez rendre hommage aux victimes Charlie Hebdo, oubliez les slogans de campagnes politiques et attaquez-vous au problème du terrorisme à sa source. (…) Si vous êtes sincères dans votre tristesse face à vos caricaturistes, vous allez vous attaquer aux racines du terrorisme. Vous allez devoir vous opposer à tout régime, même au soutien à tout régime qui terrorise des populations car ce sont eux les racines. Ils créent des terroristes en martyrisant des femmes et des enfants sans défense… »


Bathie NGOYE







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image