leral.net | S'informer en temps réel

Devant le juge, Abdoul Aziz Diop se lave à grande eau !


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Avril 2015 à 09:53 | | 2 commentaire(s)|

Devant le juge, Abdoul Aziz Diop se lave à grande eau !
Nommé directeur de cabinet au ministère de l’Habitat et de l’Hydraulique en 2010, Abdoul Aziz Diop est cumulativement désigné coordonnateur du Plan Jaxaay. Attrait devant la barre pour complicité d’escroquerie portant sur des deniers publics d’un montant de 20 milliards de FCfa, complicité de faux et usage de faux en écritures publiques et privées et exercice illégale du commerce par un fonctionnaire, le prévenu affirme que les bacs à ordures (1,593 milliard de FCfa), les motopompes (5 milliards de FCfa) ainsi que les tentes (5 milliards de FCfa) ont été soumissionnés par les entreprises appartement à la famille d’Aïda Ndiongue respectivement ‘’Egtgf’’, ‘’Walo services’’ et ‘’Ya Khalifa Ababacar Sy’’.

Mieux, il indique que tous les marchés pour la lutte contre les inondations passaient par le projet Plan Jaxaay. Et c’est, dit-il, Birahim Seck de la Cellule de passation des marchés qui gérait cela. Ainsi, ils ont signé un contrat avec l’entreprise attributaire. «Je ne travaille pas avec les personnes, mais avec les pièces. En sus, je ne suis pas membre de la commission de dépouille et de réception. De plus, je n’ai jamais été présent dans le lieu de réception du Plan Jaxaay. Mon rôle est de signer un ordre de paiement adressé à l’Agent comptable particulier (Acp). Aucun agent comptable n’a refusé d’exécuter l’ordre. Je n’ai jamais eu de problèmes avec la comptabilité sur un paiement relatif au Plan Jaxaay», assure Abdoul Aziz Diop. Qui fait remarquer : «Nous avons eu deux Acp. En outre, Amadou Ndiaye (son co-prévenu) a été remplacé par le ministère des Finances et Marième Boussou a démissionné pour convenances personnelles. Je n’en ai rien à voir dans tout cela».

Des propos corroborés par Madou Sall et Amadou Ndiaye. Ce dernier a laissé entendre qu’Abdoul Aziz Diop n’a jamais fait de dépenses irrégulières et tout le matériel commandé a été mis à leurs dispositions. «Car, j’étais membre de la commission de réception. J’ai payé 2 chèques pour les tentes et motopompes», avance-t-il.

Pourtant, le parquet dit ne pas comprendre le fait que l’Acp soit nommé le 23 mars 2011. Là où, l’existence d’un Acp pour le Plan Jaxaay date du 31 mai 2006. Et en connaissance de cet arrêt, Abdoul Aziz Diop n’avait pas à eu à effectuer des dépenses avant son arrivée. «J’ai procédé à la notification», lance M. Diop.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image