leral.net | S'informer en temps réel

Devant le ministre de la Justice, Seynabou Wade «plaide» la liberté conditionnelle pour Thione Seck

C’est à l’Assemblée nationale qu’on entend de la part des parlementaires toutes sortes de propositions. Et ce n’est pas Seynabou Wade de “Bokk Guiss Guiss”, qui nous dira le contraire. Elle qui s’est mise dans une robe noir,e le temps de faire ses remarques au ministre de la Justice. Non pas pour juger, mais plutôt pour prendre la défense du père de Wally Seck, Thione Seck, en prison depuis le mois de Mai et à qui le juge a refusé, jusque-là, une liberté provisoire.


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Décembre 2015 à 20:19 | | 5 commentaire(s)|

Devant le ministre de la Justice, Seynabou Wade «plaide» la liberté conditionnelle pour Thione Seck
C’est dans ce sens que Seynabou Wade dira: «quoi qu’il ait fait, il a fait la fierté du Sénégal ; donc, je ne vois pas pourquoi on doit lui refuser une liberté provisoire. Donnez-lui cette liberté conditionnelle, pour lui permettre de retrouver les siens». Et ce n’est pas tout. Car la parlementaire a plaidé la même cause pour l’ex-Président tchadien, Hissein Habré, jugé, depuis le 31 Juillet, pour crimes de guerre et actes de tortures.

Cette fois-ci, Seynabou Wade va plus loin, en demandant au ministre de la Justice de faire arrêter son procès. Le motif ? «Le procès d’Hissein Habré n’a plus de sens, au moment où il est jugé, j’ai appris à travers des sites que deux Généraux, qui ont été arrêtés en même temps que lui et jugés, ont été maintenant relaxés. On ne juge pas un réfugié politique. Si Idriss Déby ne vient pas, il n’y a plus de raison que ce procès se tienne», se justifie-t-elle.

Actusen.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image