leral.net | S'informer en temps réel

Développement local : L’ile à Morphil appelle les pouvoirs publics au travail

La misère dans laquelle vivotent les populations de l’ile à Morphil commence à exaspérer les ressortissants de cette localité nord du pays. Par la voie du conseiller municipal Ibrahima Gaye, les habitants invitent les pouvoirs publics à se mettre au travail.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Septembre 2014 à 08:22 | | 1 commentaire(s)|

Développement local : L’ile à Morphil appelle les pouvoirs publics au travail
Conseiller municipal et président de la Commission planification au niveau de Doumnga Law, Ibrahima Gaye est préoccupé par la situation difficile dans laquelle se trouve son terroir, depuis plusieurs siècles. Natif de l’île à Morphil dans le village de Boki, arrondissement de Cas-Cas, ce conseiller économique, social et environnemental est monté au créneau pour décrier le mal vivre de ses compatriotes. Qui selon lui, sont laissés à eux-mêmes depuis l’ère coloniale. Il s’est exprimé en marge du conseil municipal de Doumga Law qui, d’ailleurs, s’est terminé en queue de poisson.

Il dit ne pas comprendre que ces populations continuent de souffrir dans une zone qui, pourtant, devait être le grenier du Sénégal avec tous les atouts dont elle regorge. Ce que Gaye ne peut toujours croire, c’est que depuis des siècles, ce sont les mêmes discours qui sont servis aux populations. Et à l’arrivée, aucun acte concret. Poursuivant, le conseiller économique et social de lancer que même le Pse ne peut aboutir sans qu’on ne développe l’Ile à Morphil.

Selon lui, la réalisation du Plan Sénégal émergent passe par la valorisation des nombreuses ressources qui existent dans sa contrée ainsi qu’au niveau de la vallée du fleuve. Poursuivant ses diatribes, le président chargé de la Commission planification au conseil municipal de Doumnga Law se demande comment un président de la République pourrait réussir à développer ce pays en faisant fi du potentiel économique et humain que détient cette vallée. Ce qui l’amène à dire que «nos gouvernants ont failli dans leur mission».

Faisant une comparaison entre les différents présidents qui se sont succédé à la tête du pays, le natif de Bokki explique qu’avec l’avènement de Macky Sall, les populations de l’île sont en droit de compter sur ce dernier pour que leur zone sorte enfin de l’ornière. Sur ce, Ibrahima Gaye invite Macky Sall à faire vite pour que ses premiers projets puissent enfin de sortir de terre, au grand bonheur des habitants du terroir. «Macky Sall est le seul président de la République qui a parcouru toute l’Ile à morphil, de long en large pendant des jours», rappelle Gaye. D’où tous les espoirs que ce dernier place en lui.

Se réjouissant de la ferme volonté du chef de l’Etat de désenclaver l’île, avec la réalisation de routes qui doivent quitter Alwar et qui passeront par Diatar, Mboyo, Walaldé et Démette pour rallier Saldé voire Pété, Gaye demande à son mentor d’entamer enfin la réalisation de ces projets qui pourront définitivement sortir sa zone de la pauvreté endémique. Ce qui pourrait enfin mettre fin à l’exode massif des jeunes.

Lors de ce conseil municipal qui s’est terminé en queue de poisson, les conseillers n’ont, pendant toute leur séance, discuté que du partage des postes de commissions. Un thème qui n’était, d’ailleurs, pas à l’ordre du jour. D’où l’appel de Gaye à ses collègues de s’intéresser plus à l’utile qu’à l’accessoire.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image