leral.net | S'informer en temps réel

Diagna Ndiaye reconduit

Mamadou Diagna Ndiaye a été reconduit sans difficultés à la tête de la Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss), lors de l’Assemblée générale ordinaire tenue samedi dernier, à l’hôtel Ngor Diarama. L’Administrateur du Groupe Mimran, est désormais secondé par Ibrahima Wade de la Fédération sénégalaise de sport équestre. A noter que cinq nouvelles Fédérations font leur entrée au sein du Comité directeur.


Rédigé par leral.net le Lundi 26 Janvier 2009 à 13:38 | | 0 commentaire(s)|

Diagna Ndiaye reconduit
C’est par acclamation que le Président Mamadou Diagna Ndiaye a été reconduit à la tête du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss), samedi dernier, lors de l’Assemblée générale ordinaire tenue à l’hôtel Ngor Diarama. Après avoir fait le bilan de ses trente mois à la tête de la Fédération des Fédérations, le mouvement sportif a renouvelé sa confiance à l’Administrateur du Groupe Mimran et à l’ensemble de son équipe.

Dans sa note introductive, l’homme d’affaires rappelle qu’il n’a eu de cesse de faire de la “promotion du Sport“ et “de l’olympisme, la priorité de sa mission“, et “chaque acte que j’ai posé avec mon équipe, soutient-il, concourrait à la réalisation de cet objectif“.

Sur les perspectives, l’ancien Président de la Confédération africaine de tennis, estime que “c’est une nouvelle ère qui s’ouvre avec l’année 2009 et qui s’achèvera avec les JO de Londres 2012“.

Une raison suffisante pour lui de “poursuivre l’œuvre entamée, il y a un peu plus de deux ans, avec les mêmes hommes et les femmes qui m’ont été associés“.

Ensuite, il dresse la liste des chantiers ainsi que les objectifs à atteindre d’ici là. “Prolonger notre politique de renforcement des capacités de nos fédérations sportives, notamment à travers la formation et l’acquisition de matériel, constituera notre crédo“, note-t-il.

Avant d’ajouter : “améliorer sans cesse les conditions de participation de nos athlètes aux jeux multisports restera une de nos priorités“. “Perpétuer la politique de détection des jeunes talents avec la “Génération 2012“ tout en ouvrant des horizons sur 2016, est la voie royale pour une consécration au banquet des médaillés olympiques“.

Sans occulter “l’érection d’un siège, d’une bibliothèque et d’un musée olympiques dignes de notre mouvement“.

Un programme alléchant que Mamadou Diagne soit accompagné d’une révision des textes. Ainsi plaide-t-il, “après une transition de deux ans, il est temps de revenir à des instances mises en place pour une olympiade. Nous la mettrons à profit pour mettre en œuvre et mener à bien notre programme“.

Ibrahima Wade hérite de la vice-présidence

Si la reconduction de Mamadou Diagna Ndiaye est passée comme lettre à la poste, le mouvement associatif n’a pas pu trouver un consensus pour remplacer Feu Abdoul Wahad Bâ au poste de vice-président.

Cinq candidats étaient en lice pour ce fauteuil. Mais finalement, El Hadji Amadou Dia Bâ, sur conseil de Lamine Diack accepte de se retirer. Malgré tout, il a fallu passer au vote pour départager les candidats en lice.

Ibrahima Wade, président de la Fédération sénégalaise de sport équestre, va remporter le scrutin par 40 voix devant Mohamed Diop, président de la Fédération de natation (20 voix) et Charles Mayib Diaw de l’instance fédérale de Handball (12 voix).

Par ailleurs, il faut noter que cinq nouveaux membres ont fait leur entrée au sein du Comité directeur. Il s’agit des Fédérations de football (Ass Mamoune Sèye), de tir (Joseph Potin), de rugby (Guédel Ndiaye, coopté ès qualité) et d’escrime (Cécile Faye). Celle du taekwondo, qui n’a pas désigné son représentant complète la liste.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image