leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Diass : le président Macky Sall invité à prendre "des mesures immédiates’’ face à la spéculation foncière

(APS) – Les membres du mouvement patriotique pour le développement (MPD) de la commune de Diass (Mbour, ouest) ont invité samedi le président de la République, Macky Sall, à prendre "des mesures immédiates’’, pour mettre un terme à "la forte spéculation foncière’’ dans leur zone.


Rédigé par leral.net le Samedi 8 Avril 2017 à 22:05 | | 0 commentaire(s)|

SE Macky Sall
SE Macky Sall
 
Composés essentiellement de jeunes, ils se sont réunis samedi pour "dénoncer fermement la grande injustice’’ à laquelle les populations font face, notamment dans le domaine de la gestion foncière dans cette localité. Depuis quelques années, celle-ci "fait l’objet de toutes les convoitises", a souligné Demba Bâ, un des porte-paroles du mouvement.

"On est en train de bazarder nos terres à vil prix, à des promoteurs étrangers, sans se soucier de l’avenir de la jeunesse d’aujourd’hui et de demain. [...]’’, a déclaré M. Bâ lors d’un point de presse au terme d’un rassemblement organisé par le mouvement.

"Pas plus tard qu’hier, 55 ha de terres du village de Boukhou ont été attribués arbitrairement à un promoteur privé. Nous disons non au bradage de nos terres’’, a insisté M. Bâ.

Le MPD a aussi déploré la non électrifgication de certains villages. "Beaucoup de nos villages ne sont pas encore électrifiés, et les populations continuent de vivre dans le noir, dès la tombée de la nuit. C’est le cas de Kirène, Gandoul, Kholpa Thiambokh et tant d’autres’’, a déploré Demba Bâ.

Le mouvement a aussi dénoncé l’impraticabilité, voire l’absence de routes reliant les différentes localités de la zone, ce qui a pour conséquence de bloquer l’essor économique de Diass.

Les membres du mouvement regrettent de même l’absence de murs de clôture dans la plupart des établissements scolaires, fustigeant dans la même veine le refus de certaines entreprises d’établir des contrats de travail pour des employées originaires de la commune et l’achat des matières premières à des prix "très modiques’’.

"Tous ces problèmes nous tiennent à cœur, c’est pourquoi nous interpellons le président de la République, Macky Sall, pour que des mesures soient prises. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés pendant que nos terres sont pillées, nos routes impraticables, nos villages non électrifiés [...]’’, a martelé le porte-parole du MPD.

Le correspondant de l’APS a tenté en vain de joindre les autorités municipales de Diass, lesquelles avaient promis pourtant de réagir aux interpellations des membres du MPD.