leral.net | S'informer en temps réel

Diawara, une commune de Bakel où 50% de la population a la nationalité française

Le scénario semble inédit, mais il est pourtant vrai. Le maire de la localité, Kilé Sakho, a fait la remarque, hier, lors de la cérémonie d’inauguration du système d’eau potable dans la commune en présence des autorités françaises.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Novembre 2015 à 11:29 | | 0 commentaire(s)|

Diawara, une commune de Bakel où 50% de la population a la nationalité française
En effet, dans cette commune située à 18 kilomètres de Bakel, la moitié des habitants de cette contrée Soninké disposent de la nationalité française. « Ici, c’est un petit Paris dans le Sénégal. 50% de la population de ce village a la nationalité française. Même si nous rencontrons d’énormes difficultés pour obtenir des papiers français », a révélé le maire de Diawara, Kilé Sakho à Félix Paganon, Ambassadeur de France au Sénégal.

A en croire le maire de Diawara, malgré leur nationalité française, sa commune a toujours des difficultés pour se développer. Ces Franco-sénégalais ne sont pas encore sortis de l’auberge. Nous voulons un lycée digne de ce nom, l’érection de notre poste de santé en centre de santé. Diawara est devenu une question de santé publique. Le butinage de l’axe Bakel-Diawara n’a pas toujours eu écho favorable. La promesse d’une Brigade de gendarmerie, étant une zone frontalière à la Mauritanie, n’en parlons même pas. Nous tendons les mains aux autorités parce que nous sommes à la merci de beaucoup de choses », a lancé le maire.

De son côté l’Ambassadeur de France, Felix Paganon, sans verser dans des promesses à l'endrot de « ses compatriotes », a tenu à inviter Kilé Sakho, le maire de la localité, à une séance de travail à Dakar. Cela, pour aborder les questions de développement pour la commune.






Hebergeur d'image