leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Diéne Farba Sarr « L’habitat a connu un pas très important avec l’avènement du président de la République, Macky Sall »

Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Diéne Farba Sarr a présidé ce jeudi, la 1ère édition du salon de la Plate-forme des sociétés immobilières du Sénégal (PSIS), organisée par le groupe Futur médias en complicité avec la promotrice du salon Dieynaba Seydou Ba. Selon le ministre, le salon est une occasion pour les immobiliers de montrer et de promouvoir leurs produits. Il s’exprimait à la Chambre de Commerce de Dakar.


Rédigé par leral.net le Jeudi 29 Juin 2017 à 17:20 | | 0 commentaire(s)|

Depuis 2012, l’habitat a pris une nouvelle ampleur au Sénégal. Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Diéne Farba Sarr sue cette lancée, d'ajouter : « L’habitat a connu un pas très important avec l’avènement du président de la République, Macky Sall ».

"Il y a beaucoup d’instruments incitatifs mis en place pour booster la croissance économique. Entre autres, on peut noter, le Fonds de garantie du logement (Fagalog) avec 20% des ressources destinées au fonds du logement social. C’est un pas décisif », d’après M.Sarr.


Pour lui, en 2012, le Sénégal produisait 5OOO logements et aujourd’hui, le Sénégal est à 10 000 logements. L’objectif fixé par le Plan Sénégal Emergent (PSE) est presque atteint. Pour bétonner ces dires, le ministre précise qu’actuellement dans le secteur de l’habitat, le Sénégal compte 27 promoteurs privés et 2 publics (la SICAP et la SN-HLM). « Cela est une effervescence positive dans l’engouement de la construction » a-t-il ajouté.


Le salon de l’habitat est aujourd’hui, une occasion pour tous les acteurs sociaux de l’Habitat d’en prendre part et de montrer leurs produits parce qu’il est de l’ « intérêt commun », dit le ministre. Le directeur général adjoint du groupe Futurs médias ne dira pas le contraire. Il soutient : « le salon de l’habitat est une vitrine pour les participants. Cela va leur permettre de promouvoir leurs produits, de les vendre ».


« On a mis un système en place qui a un comité d’agrément. Les promoteurs viennent, s’ils remplissent les critères au nombre de 10 (7 techniques et 3 financiers), ils auront le foncier gratuit qui va se répercuter sur le coût de logemen», explique M. Diéne Farba Sarr.


Pour la promotrice de ce salon, Dieynaba Seydou Bâ, «ce salon a pour rôle, d’aider la population à accéder au logement. Car, le déficit en logement à Dakar est estimé à 158 000 unités en 2015, dont 322 000 logements. La situation de déficit en logement est transformée en opportunité économique et la prise en compte de l’habitat dans les documents de politique nationale, devient un véritable secteur de développement».

Place sous le thème «La place de l’habitat social dans le PSE », ce salon sera un cadre d’échanges entre les professionnels du secteur de l’habitat, des finances, les services étatiques compétents, et le public entre autres.

Le salon prendra fin le 1er juillet 2017.


Thierno Malick Ndiaye