leral.net | S'informer en temps réel

Différend Etat du Sénégal-Amadou Kane Diallo : Le procureur de la République demande un réquisitoire définitif du magistrat instructeur

L’ancien Directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec), Amadou Kane Diallo, n’est pas encore sorti de l'auberge. Le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, a décidé de produire un réquisitoire supplétif afin de poser d’autres actes d’instruction pour élucider le différend qui l’oppose à l’Etat du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Mai 2015 à 12:53 | | 6 commentaire(s)|

Différend Etat du Sénégal-Amadou Kane Diallo : Le procureur de la République demande un réquisitoire définitif du magistrat instructeur
L’affaire de l’ancien Directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec), Amadou Kane Diallo, pendant devant le Cabinet du Doyen des juges d’instruction est loin de connaître son épilogue. L’affaire vient de prendre une autre tournure. Les sources de L’As, renseignent que le procureur de la République a rendu au Doyen des juges d’instruction un réquisitoire supplétif dans le cadre de cette affaire. Le réquisitoire que vient de produire Serigne Bassirou Guèye est d’autant plus surprenant, selon les sources du journal, que le juge Mahawa Sémou Diouf avait déjà bouclé son instruction. D’ailleurs, le Dji avait transmis le dossier au Procureur pour règlement. C’est au moment où était attendu l’avis du procureur Serigne Bassirou Guèye, qui devait être suivi d’un réquisitoire définitif du magistrat instructeur, que le Parquet a, contre toute attente, produit un autre réquisitoire qui oblige le juge d’instruction à rouvrir le dossier. "Quel acte d’instruction le procureur de la République demande-t-il au juge du premier cabinet de poser dans cette affaire ?", s'interrogent nos confrères qui indiquent que certaines sources renseignent que les conclusions de l’expert-comptable, Aziz Dièye, ont quelques choses à voir avec la requête du Parquet.

Pour rappel, le Cabinet Aziz Dièye avait conclu, dans son rapport d’expertise, qu’aucun préjudice n’a été subi par l’Etat du Sénégal, blanchissant totalement l’ancien Dg du Cosec. "Le procureur aurait l’intention de demander une contre-expertise du rapport ? Le procureur a-t-il trouvé un fait nouveau dans ce fait ?", s'interrogent encore nos confrères.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image