leral.net | S'informer en temps réel

Dîner-débat sur le Plan Sénégal Émergent : Serigne Mbacké Ndiaye veut "susciter le débat entre l'opposition et le pouvoir..."

Le Mouvement Convergence libérale et patriotique (Clp), dirigé par l’ancien porte-parole du Président Abdoulaye Wade organise le 1er mai prochain un dîner-débat sur le thème : « Le Plan Sénégal émergent, opportunité ou utopie ? ». Dans un entretien accordé à Le Soleil du jour, Serigne Mbacké Ndiaye revient sur les enjeux de cette rencontre qui va réunir 120 personnalités de l’opposition, de la mouvance présidentielle et de la société civile.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Avril 2015 à 10:01 | | 5 commentaire(s)|

Dîner-débat sur le Plan Sénégal Émergent : Serigne Mbacké Ndiaye veut "susciter le débat entre l'opposition et le pouvoir..."
A la question de nos confrères de savoir ce qui le motive à engager des réflexions sur les grands sujets qui touchent la vie de la nation, Serigne Mbacké Ndiaye déclare : "La Convergence libérale et patriotique est un mouvement politique mais aussi un cadre de réflexion qui met l’accent sur la réflexion, parce que nous avons constaté que depuis la disparition du Club Nation et Développement que Senghor avait créé, il n’y a plus de débats politiques au Sénégal. Ce sont des invectives, l’insulte à la bouche, la violence physique. Nous pensons que ce n’est pas une bonne chose dans une démocratie comme le Sénégal. Il est important que les gens se rencontrent et discutent de choses essentielles. Nous parlons de la réforme de la Constitution, mais jusqu’au moment où nous parlons, il n’y a pas eu des débats de la classe politique, de la société civile. Nous nous sommes dit qu’il y a beaucoup de questions essentielles sur lesquelles nous devons pouvoir engager des débats et arriver à des solutions. C’est le cas de la réforme foncière, de la réforme de la justice, de la sécurité et de l’école sénégalaise. Depuis les Etats généraux de l’éducation jusqu’au moment où nous parlons, il n’y a pas eu un véritable débat autour de cette question. Nous voulons favoriser le débat autour de ces questions. Vous avez vu que ça transcende les partis politiques. Nous n’avons pas tenu compte de l’appartenance politique des uns et des autres. Nous voulons mettre tous les acteurs pour discuter et aboutir au moins à quelque chose. Après ces débats, nous allons publier les cahiers Clp. Toutes les communications seront publiées. C’est une contribution que nous devons apporter sur le débat politique au Sénégal".

Nos confrères ont également voulu savoir pourquoi un débat sur le Pse. Ce à quoi l'ancien porte parole de Wade a rétorqué : "Le Pse, qu’il soit bon ou mauvais, engage l’avenir de tout le pays. Il engage l’avenir de nos enfants. Le président de la République actuel, dans le meilleur des cas, va avoir deux mandats. Même après son mandat, le Pse doit pouvoir survivre, mais comment ce plan peut survivre si les autres acteurs politiques ne sont pas d’accord avec lui sur la nécessité d’avoir ce plan. Si nous ne sommes pas d’accord avec lui pour faire ce qu’il faut faire, nous pouvons proposer autre chose. Si nous ne sommes pas d’accord, il faut au moins que nous puissions avoir quelque chose qui puisse survivre après le mandat du Président Macky Sall. Il est important d’avoir un outil sur lequel nous devons nous appuyer sur 15 ou 20 ans. Quand l’Apr parle de Pse, nous émettons des réserves. D’autres pensent que ce n’est pas un bon plan. D’autres estiment que c’est un excellent plan. Il est important d’avoir toutes les parties pour discuter de cette question".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image