leral.net | S'informer en temps réel

Diouf Sarr va t'il démissionner ou sera t'il démis?

Le Duel tant attendu a finalement livré son verdict. Apres dépouillement, c'est la liste du maire Dakar Khalifa Sall qui est sortie victorieuse. Il obtenu 517 contre 440 pour BBY .Abdoulaye Diouf Sarr doit certainement démissionner de son poste ou démis ... pour avoir défié Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Lundi 5 Septembre 2016 à 03:05 | | 2 commentaire(s)|

En effet, il y'a de cela quelques jours, nos confrères d'Actusen faisait cas du..."cas Abdoulaye Diouf Sarr".
Pour rappel, nos confrères écrivaient: "alors que Macky Sall a demandé, à travers le dernier Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (Apr), que le département de Dakar ne présente pas de liste aux prochaines élections des membres du Conseil des Collectivités Territoriales, voilà qu’Abdoulaye Diouf Sarr lui demande d’aller se promener.
Pour ce faire, l’édile de Yoff, qui préfère mourir plutôt que de voir le département de Dakar lui filer entre les mains au profit du Secrétaire d’Etat à la Communication, Yakham Mbaye ou du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, a catégoriquement refusé de s’exécuter, face à l’injonction de Macky Sall. Qui, à travers l’outrecuidance d’Abdoulaye Diouf Sarr, fait face à une rébellion ouverte. Après celle qu’avait menée, durant plusieurs mois, Mimy Touré, son ex-Première ministre. En lieu et place d’une conférence de presse, on a eu droit à cette arnaque Pour convaincre les plus sceptiques quant à son dur désir de ranger dans les tiroirs décatis de l’oubli la directive de Macky Sall, Abdoulaye Diouf Sarr a convié, ce dimanche, les journalistes à une rencontre, dans un hôtel de la place. Mais derrière ce rendez-vous avec la presse, se cachait une première arnaque. Car après avoir invité les journalistes à une conférence de presse, le ministre-maire de Yoff s’est donné à une simple déclaration. En un mot comme en mille, il n’y a eu aucune question à lui posée par la presse. Outre ce trou noir, il y a le fait que le responsable Apr de Yoff ait parlé d’une liste de dix maires qui feraient partie de sa liste dans la perspective du scrutin du 4 septembre prochain. Mais là aussi, les journalistes se sont perdus en conjectures, dans la mesure où, Abdoulaye Diouf Sarr ne leur a pas, alors pas du tout, présenté des élus physiques de nature à corroborer ses dires. Pis, il a cité parmi ces dix élus Papo Mbengue et Pape Seck, respectivement maires des Hlm et de Hann Bel Air, alors que ces derniers n’étaient pas de la partie. La liste des dix maires de Diouf Sarr, ça ressemble à une affaire de fantômes, pour certains Et le doute est d’autant plus présent dans la conscience collective des journalistes présents à sa rencontre de cette après-midi que certains apéristes présents à la fantôme conférence de presse se sont opposés à la démarche initiée par Abdoulaye Diouf Sarr. Dans la mesure où ils ont reprochés à celui-ci de vouloir défier et fragiliser le Président Macky Sall. C’est tout le sens, d’ailleurs, qu’il faut donner au fait que la rencontre se soit terminée dans une confusion monstrueuse. Pour rappel, les responsables Apr qui n’ont pas goutté à la démarche d’Abdoulaye Diouf Sarr accusent ce dernier d’avoir fait comprendre à la Direction du Parti que l’Apr allait participer aux élections portant HCTT. Or, quarante-huit heures plus tard, la réalité, disent-ils, fut autre. Car Khalifa Sall et Cie ont refusé de valider la liste « Benno Taxawu Dakar », au profit de leur Coalition « And Taxawu Dakar ». Reste maintenant, à savoir, quel enseignement Macky Sarr tirera-t-il de cette attitude de défiance de son ministre Abdoulaye Diouf Sarr. Qui lui a clairement signifié, à travers son initiative de ce dimanche, qu’il a beau donner des directives, mais lui, il peut ne pas s’y conformer, quand l’envie l’en démange.

dakarpost.com






Hebergeur d'image