leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Diourbel : Abdou Guité Seck, l'affaire d'inceste et de refus de paternité


Rédigé par leral.net le Mercredi 11 Janvier 2017 à 12:17 | | 0 commentaire(s)|

Abdou Guitté Seck est cité au coeur d'une rocambolesque affaire inceste et de refus de paternité.
Abdou Guitté Seck est cité au coeur d'une rocambolesque affaire inceste et de refus de paternité.
Le chanteur Abdou Guité Seck est cité dans une sombre histoire de viol suivi de grossesse dont il nie en être l'auteur. Seulement, le musicien qui est apparenté à la victime et à son supposé violeur, aurait tenté d'étouffer l'affaire.

Selon Ndakhté Fall, l'accusé, le chanteur Abdou Guité Seck aurait tenté de le corrompre en lui proposant d'accepter la paternité de la grossesse pour un voyage en Europe. "Abdou Guité Seck, accompagné d'une des sœurs de la victime est venu me voir. Dans son véhicule, il m'a dit avoir pris la décision de faire avorter N. Fall. Et que le médecin lui a demandé un million et qu'il avait mis 500.000 F Cfa sur la table. Je lui ai répondu, en lui faisant savoir que je n'ai rien compris de ce qu'il disait. Il a insisté en me demandant si j'ai réellement entretenu des rapports sexuels avec ma demi-sœur. J'en ai été surpris et choqué. Il voulait me corrompre, en me faisant miroiter un voyage en Europe. Je suis sorti de sa voiture et je suis allé continuer mon travail. Il m'a ensuite dit que je dois l'aider à régler cette affaire", révèle-t-il.

Contacté par le journal, Abdou Guité Seck a réfuté ces allégations et s’est dit victime de sa célébrité. "Que Dieu me préserve d'une telle ignominie! Cela me prend de court, car je n'ai pas ce profil. Les gens sont prêts à tout pour ternir l'image des célébrités, c'est dommage et grave", s'alarme-t-il.

Dans cette affaire, raconte Abdou Guité Seck, "on a fait appel à moi en tant que médiateur, parce que j'appartiens à cette famille. Quand je suis venu, j'ai demandé à Ndakhté Fall si oui ou non c'est lui qui a mis enceinte sa demi-sœur. Je lui ai demandé d'être responsable s'il se trouvait que c'est lui qui a commis une telle erreur, parce que la médecine est tellement avancée que la vérité finira par se révéler un jour, et à ce moment là, la justice aura son mot à dire. Mon intervention dans cette affaire s'est limitée à cela, ni plus moins. Je voulais un règlement à l'amiable", confesse-t-il. Le chanteur nie toute autre entente, sous quelque forme que ce soit, avec le présumé "géniteur" pour régler cette affaire d'inceste.










Hebergeur d'image