leral.net | S'informer en temps réel

Diplomatie - Les grands défis du Conseil de Médiation de la Cedeao : Libre circulation, terrorisme, criminalité, pauvreté

"Concilier la libre circulation des biens et des personnes avec l’impératif sécuritaire". C’est l’un des défis de la Cedeao, selon Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères, qui présidait ce jeudi la 36ème réunion ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Mai 2016 à 21:43 | | 0 commentaire(s)|

Diplomatie - Les grands défis du Conseil de Médiation de la Cedeao : Libre circulation, terrorisme, criminalité, pauvreté
"Il y a des défis majeurs à relever dont, notamment, la consolidation de la paix et de la sécurité, la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, l’éradication de la pauvreté aux niveaux national et régional", a indiqué Mankeur Ndiaye, président du Conseil de médiation qui a mis le doigt sur "la multiplication et la récurrence des conflits entre éleveurs et agriculteurs" dans notre sous région, ce qui appelle de notre part une "réflexion commune en vue de solutions multifactorielles globales".

Le ministre des Affaires étrangères s’est ensuite montré rassurant, affirmant être "convaincu que ces défis seront relevés et que les progrès déjà accomplis seront consolidés et amplifiés par le nouveau Président de la Commission de la Cedeao, Monsieur Marcel Alain De Souza" à qui il souhaite par ailleurs "beaucoup de succès dans sa nouvelle mission au service de notre communauté".

Pour y arriver, Mankeur Ndiaye appelle à "renforcer les acquis déjà engrangés et de poursuivre, en particulier, les réformes institutionnelles, afin de maîtriser les charges et d’atteindre les objectifs d’intégration avec la libre circulation des biens, des personnes, des capitaux et des services et d’améliorer, non seulement les structures de gouvernance et de gestion, mais aussi l’image de marque de la Cedeao".

Au sujet des acquis, le président du Conseil de médiation a évoqué "l’adoption d’une Carte d’Identité biométrique, d’un Laissez-passer biométrique de la Cedeao pour le personnel des Institutions et le lancement de la réforme institutionnelle de la communauté".

S’y ajoute, selon Mankeur Ndiaye, le lancement du projet de l’autoroute Abidjan-Lagos et de la boucle ferroviaire, de la construction des Postes de Contrôle Juxtaposés de Sèmè et de Noèpé, de la réalisation de l’Union douanière par la mise en place d’un Tarif Extérieur Commun (TEC) et de la lutte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola, la finalisation des négociations sur les Accords de Partenariat Economique (APE) entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne, les efforts en vue de la création d’une monnaie unique à l’horizon 2020 sont, également, d’autres acquis importants de notre Organisation dont il convient de se féliciter.

Le ministre des Affaires étrangères du Sénégal s’est tout aussi félicité de "la tenue d’élections paisibles et transparentes en Afrique de l’Ouest de même que la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, à travers la nouvelle stratégie anti-terroriste, sont également à mettre au bilan des réalisations de notre Organisation communautaire".

Autant de raisons qui l’amène à "saluer le travail accompli par l’ancien Président de la Commission de la CEDEAO, l’Ambassadeur Kadré Désiré OUEDRAOGO, la dextérité et le professionnalisme remarquables avec lesquelles il a conduit notre organisation commune durant ces quatre dernières années".

Au sujet des questions liées à la paix et à la sécurité dans la sous-région ouest-africaine, Mankeur Ndiaye a dit sa satisfaction sur « la bonne organisation des élections au Niger, au Cabo Verde et au Bénin, ce qui, encore une fois, renforce la crédibilité de nos acteurs politiques et de nos institutions de même que la culture démocratique de nos peuples. Assurément, cette tendance consolidée en 2015 avec les succès électoraux enregistrés, se poursuit cette année et nous sommes confiants quant à l’issue des élections prévues dans notre espace communautaire d’ici à la fin de l’année 2016".
Il s’est aussi réjoui "des succès du Nigéria ainsi que ceux des pays du Bassin du Lac Tchad dans leur contre-offensive contre Boko Haram"






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image