leral.net | S'informer en temps réel

« Diplomatie économique » : Une option intelligente et actuelle, qui ne peut être réfutée que par les ennemis du Sénégal


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Décembre 2013 à 21:20 | | 0 commentaire(s)|

« Diplomatie économique » : Une option intelligente et actuelle, qui ne peut être réfutée que par les ennemis du Sénégal
Après avoir mis en place un mécanisme qui parachèvera la politique de décentralisation grâce à l’Acte III, le Président Macky SALL, qui l’a fait sur la base d’une concertation avec les leaders politiques et ceux de la société civile, a posé un autre acte de taille, qui agrandira le Sénégal à l’extérieur et qui boostera son Trésor national : il a enjoint les Ambassadeurs et Consuls généraux de notre pays d’œuvrer, maintenant, pour «une diplomatie économique ».
 
Ainsi 53 Ambassadeurs, 14 Consuls généraux et 7 Chefs de bureaux économiques du Sénégal à l’étranger se sont réunis à Dakar à cet effet en cette fin d’année ; ceci, sous l’impulsion du très dynamique diplomate et par ailleurs Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Son Excellence Mankeur NDIAYE.
 
Il était temps, ont commenté des participants. Car, ces spécialistes ne peuvent pas partager l’avis d’un prétendu « ancien ambassadeur », Modou Dia, qui a tenté de soutenir que : « on ne peut pas évaluer quelqu’un qui n’a pas été formé pour la diplomatie économique » ; comme si ce domaine pouvait évacuer le développement dans ses missions ! M. Dia est d’une autre époque « préhistorique ». Il ne comprend « qu’il n’y a de science que le général ».
 
Autrement, de par leurs cursus et du fait de la mondialisation, nos représentants diplomatiques ne peuvent plus rester cantonnés dans de moelleux bureaux, rien que pour discourir et festoyer sur le dos du contribuable sénégalais. Ils sont plutôt tenus de participer au programme politico-économique impulsé par son Excellence le président Macky Sall ; « le Yoonou Yokkuté », qui profitera aux jeunes, aux femmes et aux acteurs du monde rural, qui le portent et auxquels il est destiné.
Ainsi la « diplomatie économique » est une tâche urgente de l’heure, une option intelligente et logique. Elle ne peut qu’inquiéter que les « ennemis du peuple ». En conséquence, ceux qui font dire que « les hommes d’affaires redoutent (ses) dérives » pensent, vraiment, mal. Ils sont dépassés. Car, le représentant diplomatique facilitera plutôt à nos opérateurs économiques leurs relations d’affaires et opérations dans le pays où il est en mission. Il y participera à sécuriser et accompagner leurs opérations.
 
Sa tâche sera à la fois diplomatique, administrative et prospective. Il s’y ajoute que son Excellence le Président Macky SALL a instruit son homme de confiance à la tête de notre diplomatie, Monsieur Mankeur NDIAYE, de doter nos représentants à l’Étranger ''d’une feuille de route qui définit des objectifs précis et des moyens d’action pour les réaliser''.
 
Mieux, désormais tous les ambassadeurs auront les mêmes avantages, quelque soit le pays où ils servent leur patrie. C’est donc dire que les oiseaux de mauvais augure devront aller se poser ailleurs, puisque dans une démarche scientifique, approuvée par les patriotes et démocrates de son pays, Son Excellence Macky SALL est debout pour porter le Sénégal sur les sommets.
 
Ainsi, après les mesures pour faire des collectivités locales des foyers de développement participatif, il ne pouvait que se tourner vers l’Extérieur afin que le Sénégal participe pleinement au « rendez-vous du donner et du recevoir ».
 
 
Abdoulaye KEBE, COJER APR (Dagana)
 






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image