leral.net | S'informer en temps réel

Direction de la Police nationale sénégalaise : Et si Anna Sémou Faye dérangeait ?

Anna Sémou Faye n’est plus le Directeur général de la Police nationale. Le vent du Macky est passé par là. Comme dans toute administration qui se respecte, l’on retiendra que les Hommes ou les Femmes partent mais les institutions demeurent.


Rédigé par leral.net le Mardi 20 Octobre 2015 à 09:28 | | 5 commentaire(s)|

Direction de la Police nationale sénégalaise : Et si Anna Sémou Faye dérangeait ?
Ainsi après 26 mois passés à la tête de la Police sénégalaise, celle qui est la première dame à avoir occupé ce poste s’en va sur la pointe des pieds au profit de Oumar Maal du nom de l’ancien Directeur de la sécurité publique.

Que retenir alors de ce remue-ménage qui, même annoncé par ci et par là, aura fini de donner faits et causes aux rumorivores, mais aussi marqué les associations, mouvements et autres acteurs de la Société civile qui de jour et de nuit s’activent pour la promotion de la parité et le genre ?

Badiéne aura très tôt marqué de ses empreintes la Police nationale. En effet, la rigueur était de mise ou plutôt corsée: correction dans la tenue, discipline dans les rangs, renforcement des effectifs, traque soutenue des malfrats, narcotrafiquants et autres meurtriers et tout ce qui pouvait constituer un frein quant à la quiétude des Sénégalais. La dame de fer qui aura réussi à mettre en selle la sempiternelle équation de mettre les hommes à la place qu’il faut, n’aura pas hésité à faire le déplacement en terre malienne pour s’enquérir de la situation de ses troupes en mission de maintien de la paix.

Plus de « Mboukoum » ou de propos outrageants, la circulation devenue fluide car la nouvelle astuce étant de mettre en faction des femmes policières sur tous les axes stratégiques qui étaient susceptible d’être le théâtre de « Mboukoum ». Sous le magistère de la première dame Directeur général de la Police nationale, étaient récompensés les plus méritants, finis alors les copinages. Il fallait tout de suite une nouvelle Police à la dimension d’un Sénégal nouveau, une rupture à la totale devrait-on dire. Mais, c’était sans compter avec ses détracteurs qui voyaient en elle une bête noire à abattre.

En effet, si les uns fustigeaient son appartenance à la junte féminine, d’autres par contre voyaient en elle un frein à leur ascension. Dès lors, il fallait lui creuser sa tombe. Il se susurre que des personnalités, et pas des moindres, en ont fait leur affaire, pour dénicher des poux sur la tête d’une femme à fort caractère. Ils ont finalement réussi à le faire limoger de son poste malgré les fortes mutations qu’elle avait entamées à la tête de la Police nationale.

En attendant, Anna Sémou Faye dit avoir ses baluchons attendant d’aller là où le devoir l’appellera.
Bon vent Badiéne.

Jacob BAMBA






Hebergeur d'image