leral.net | S'informer en temps réel

Direction de la Protection et de la Surveillance des pêches : Le torchon brûle entre le directeur et les travailleurs


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Avril 2016 à 15:08 | | 0 commentaire(s)|

Les membres du collectif des syndicats de l’administration des pêches (Cosap) sont très remontés contre le Directeur de la Protection et de la Surveillance des pêches. Le secrétaire général du syndicat national des observateurs de la pêche et membre du collectif, Maguette Niang, déclare : « Les problèmes datent de longtemps puisque, depuis son avènement, nous nous sommes rendus compte que, chaque jour, il pose des actes qui vont à l’encontre de l’intérêt des travailleurs ». M. Niang d'ajouter : « Chaque fois qu’il nous recevait, ses réponses n’étaient pas claires ».

Sur la même lancée, il indiquera que le ministre de la Pêche les a, aussi, reçu, mais dit-il : « On s’est rendus compte que toutes nos rencontres n’ont servi à rien ». « On alerte, mais (...) ils ne veulent pas que les gens soient au courant des problèmes qui existent dans le secteur de la pêche », a-t-il fait savoir. Ces problèmes, à en croire le collectif, vont de la gestion des ressources à l’absence de mesures d’accompagnement des observateurs qui vont en mission au niveau des stations côtières sans moyens, en passant par la gestion des vedettes de surveillance qui sont hors service. « Les gens doivent prendre leurs responsabilités et en faire un débat national, puisque les ressources de la mer appartiennent à tout le monde », a-t-il martelé. Aussi, Maguette Birane Diop, membre dudit collectif, exige-t-il le départ du capitaine de Vaisseau, Cheikh Sarr, de la tête de la Direction de la Protection et de la Surveillance des pêches, puisqu'il "s'est avéré incapable de prendre à bras le corps les problèmes de la surveillance des pêches malgré tous les moyens que l'Etat a mis à sa disposition".

Ces travailleurs, qui prennent à témoin l’opinion nationale, soulignent qu’ils seront en réunion, cet après-midi, avec le ministre en charge de la Pêche pour discuter de tous les difficultés auxquels les acteurs de la pêche sont confrontés. Ils ont également menacé de passer à la vitesse supérieure, si rien n’est fait. « Nous allons l’écouter et, s’ il y a des réponses satisfaisantes, prendre acte. Dans le cas contraire, nous allons nous réunir et parler, et éventuellement, tirer un nouveau plan d’action », a promis M. Niang.

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image