Leral.net | S'informer en temps réel

Discours de haute facture du Roi du Maroc à Tunis

le 1 Juin 2014 à 20:36 | Lu 406 fois

Le vendredi 30 mai 2014, Sa Majesté Mohammed VI, accompagné de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan et de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, est arrivé à l’aéroport Tunis-Carthage où il a reçu un accueil des plus chaleureux de la part du Chef de l’Etat tunisien, Monsieur Moncef Marzouki, mais aussi des milliers de tunisoises, tunisois et membres de la communauté marocaine installés dans ce pays, présents à l’aéroport et tout au long des grands boulevards et avenues de la capitale tunisienne, pavoisés de drapeaux marocains et tunisiens, le menant en sa résidence officielle.



Par la suite, le Souverain marocain a eu des entretiens avec le Président tunisien sur la situation en Palestine, en zone sahélo-saharienne et au Maghreb, le terrorisme, la criminalité transnationale ainsi que d’autres questions d’intérêt commun.



Au terme de ces discussions, les deux Chefs d’Etat ont présidé la cérémonie de signature de 23 accords, conventions et mémoranda couvrant de multiples secteurs (Bourse et finances, économie et industrie, agriculture, enseignement et recherche scientifique, santé, diplomatie, social, sécuritaire, environnement, transports, tourisme, champ religieux, administration et gouvernance, énergies renouvelables et promotion des Droits de l'Homme) qui insuffleront une nouvelle dynamique aux relations économiques et commerciales entre les deux pays et ouvriront de larges perspectives de coopération pour l’intégration maghrébine.



Le domaine religieux, aspect important de la coopération maroco-tunisienne, n’a pas été exclu et a même fait l’objet d’un accord. Accord qui concrétise la judicieuse gouvernance du champ religieux par le Maroc en raison d’une implication directe et clairvoyante du Souverain marocain, en sa qualité de Commandeur des Croyants, dans la chose religieuse ; une implication qui a permis au Maroc d’être sollicité pour la formation d’Imams et Prédicateurs par plusieurs pays d’Afrique subsaharienne et de l’Ouest ainsi que la Tunisie et la Libye.



Des accords hautement stratégiques qui reflètent le souci permanent du Maroc d’accompagner la transition tunisienne et d’enrichir qualitativement le cadre juridique régissant la coopération entre les deux pays.



A signaler qu’un Forum économique tuniso-marocain s’est tenu le 29 mai 2014 à Tunis avec la participation de plus d’une centaine de femmes et d’hommes d’affaires marocains et d’un nombre avoisinant d’investisseurs tunisiens, en plus des responsables gouvernementaux des deux pays.



Un forum qui a permis aux participants de s’engager formellement à transformer leur concurrence en atout commercial commun afin d’élargir l’horizon de leur commerce. Une volonté qui nécessite de proposer une offre conjointe, de co-investir dans des marchés porteurs pour les économies deux pays et d’établir la transparence et la confiance pour assurer aux deux peuples un avenir commun meilleur.



A rappeler que le Souverain marocain est accompagné pour cette visite en Tunisie de 04 de ses Conseillers, de 12 ministres et d’une forte délégation d’opérateurs économiques des secteurs publics et privés.



Le lendemain, samedi, 31 mai 2014, après avoir reçu le Chef du Gouvernement tunisien, Monsieur Mehdi Jomaa, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, accompagné de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan et de Son Alltesse Royale le Prince Moulay Rachid, s’est rendu à l’Assemblée Nationale Constituante où il s’est entretenu avec son Président, Monsieur Mustapha Ben Jaafar, avant de prononcer un important discours ; le premier prononcé par un Chef d’Etat étranger devant cette honorable Assemblée que l’on peut résumer comme suit :

après avoir rappelé sa joie et sa fierté d’être présent dans son second pays qu’est la Tunisie ainsi que les liens qui unissent la famille Royale marocaine à «Tounes Al Khadraa et au grand peuple tunisien», Sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné le rôle pionnier de la Tunisie dans la promotion des droits de la femme et de la jeunesse.

Le Souverain a également mis en exergue l’adhésion de toutes les composantes de la société tunisienne au dialogue national pour garantir le succès du processus de transition démocratique.

A cet égard, le Roi du Maroc a réaffirmé son ferme soutien aux efforts des autorités tunisiennes dans la consolidation des fondements de l’Etat des institutions pour répondre aux aspirations légitimes du peuple tunisiens à la liberté, la démocratie, la dignité et la justice sociale et ce, dans le cadre de la souveraineré nationale et l’intégrité territoriale du pays.

C’est pourquoi, a argué le Roi du Maroc, le rejet des extrémismes, de la violence et du terrorisme constitue l’unique voie pour la réalisation des espoirs des tunisiennes et tunisiens.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a réitéré, également, qu’il ne ménagera aucun effort pour édifier un Maghreb fort et alerté sur le blocage regrettable de l’Union du Maghreb qui obère l’exploitation des richesses et des potentialités que recèlent les cinq pays maghrébins.

Dans une allusion directe à l’Algérie, le Roi du Maroc a contesté la prétention de ce pays à vouloir résoudre seul les problèmes de sécurité et de stabilité qui touchent la région et à s’entêter à ériger en stratégie la fermeture de ses frontières avec le Maroc. Une fermeture des frontières contraire à la charte de l’Union Maghrébine et qui va à l’encontre des intérêts des peuples maghrébins qui aspirent à l’unité et à l’intégration.

Aujourd’hui, a rappelé le Roi Maroc, les Etat du Maghreb sont appelés à surmonter les écueils artificiels pour faciliter l’émergence d’un ordre maghrébin nouveau fondé sur la base de l’esprit et de la lettre du Traité de Marrakech fondateur.

Telles sont les grandes lignes de ce discours historique qui s’est conclu, et il faut le souligner, par une longue et appuyée standing ovation de l’assistance au Roi du Maroc.



Par la suite Souverain marocain s’est rendu au cimetière des Martyrs de Sijoumi où lecture de la Fatiha a été faite pour le repos de l’âme des Martyrs et y déposer une gerbe de fleurs et s’est recueilli.



On ne peut occulter, enfin, la présence aux côtés de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan. Tout un symbole qui permet d’affirmer qu’en accordant au peuple tunisien le privilège de la première sortie officielle à l’étranger à ses côtés de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan, le Souverain marocain a délivré un véritable message d’amitié et de fraternité du peuple marocain envers le peuple tunisien ; une présence du Prince Héritier marocain qui constitue une promesse pour la poursuite de la construction d’un avenir serein et fructueux entre les deux peuples.