leral.net | S'informer en temps réel

Disparition du "Leul" : Une porte ouverte à la dépravation des mœurs à l'image de l'homosexualité, selon un acteur culturel

Le "Leul", ou circoncision dans la culture sénégalaise, est une étape cruciale dans la vie de l'enfant. Ce rite est délaissé, de notre temps, par beaucoup de parents pour leurs enfants alors que cette pratique est pour la personne pourvoyeuse de valeurs qui manquent actuellement à beaucoup de jeunes. A Petit Mbao, la communauté léboue abrite, dans sa forêt classée, un "leul", servant lieu de recueillement pour certains circoncis. Les organisateurs visent ainsi à perpétuer la tradition et inculquer aux jeunes le savoir et la capacité d'affronter les difficultés de la vie.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Septembre 2015 à 16:10 | | 1 commentaire(s)|

Disparition du "Leul" : Une porte ouverte à la dépravation des mœurs à l'image de l'homosexualité, selon un acteur culturel
Ces acteurs culturels pensent que le "leul" permettait aux parents de faire des réglages nécessaires sur l'avenir des enfants. Ils en profitaient pour les orienter vers des valeurs positives afin de leur éviter la vulgarité. "Certains enfants, au sortir du "leul", ne devaient plus sortir certains mots de leurs bouches. Ils sortent avec le savoir : distinguer le bien du mal", affirme Modou Faye Mbaye. Aussi, dénonce-t-il : "La dépravation des mœurs est un phénomène qui prend une place très avancée dans la société. Des cas d'homosexualité, on en voit tous les jours. Et, les meurtres s'intensifient de plus en plus, les trafics de drogue et d'autres délits de ce genre. Tous ces phénomènes sont les conséquences de cette perte de valeur", regrette Modou Mbaye Faye dans les colonnes de Grand-Place.






Hebergeur d'image