leral.net | S'informer en temps réel

Disposant d'un temps de jeu famélique, l'arrivée d'Olivier Giroud va compromettre encore plus l'avenir de Marouane Chamakh à Arsenal. Disposant de peu d'offres concrètes, l'attaquant marocain est en bien mauvaise posture...

Disposant d'un temps de jeu famélique, l'arrivée d'Olivier Giroud va compromettre encore plus l'avenir de Marouane Chamakh à Arsenal. Disposant de peu d'offres concrètes, l'attaquant marocain est en bien mauvaise posture...


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Juin 2012 à 14:47 | | 0 commentaire(s)|

Disposant d'un temps de jeu famélique, l'arrivée d'Olivier Giroud va compromettre encore plus l'avenir de Marouane Chamakh à Arsenal. Disposant de peu d'offres concrètes, l'attaquant marocain est en bien mauvaise posture...
Que devient Marouane Chamakh ? La question mérite d’être posée. Avec une titularisation et dix entrées en jeu pour un but la saison dernière en Premier League, le bilan de l’attaquant international marocain d’Arsenal s’est révélé catastrophique. À l’heure où Arsenal devrait conserver Robin Van Persie et accueillir Olivier Giroud, l’avenir de l’ancien Bordelais s’inscrit clairement en pointillés.

Interrogé par le 10 Sport, l’un des représentants du joueur a expliqué que son avenir était lié à celui de Robin Van Persie. « La priorité, c’est Arsenal. Si Van Persie part, il voudra rester. S’ils prennent Giroud, il sera en concurrence avec lui. » Indiquant par ailleurs que si RVP reste, Chamakh « devrait certainement aller voir ailleurs ». Malheureusement pour le Marocain, c’est vers cette situation que l’on se dirige puisque Arsène Wenger a déclaré que l’attaquant hollandais ne bougerait pas cet été. Chamakh va donc devoir quitter le club londonien cet été.

Malheureusement pour lui, les offres ne sont pas légion. Si Montpellier a un temps rêvé de l’accueillir dans le cadre du transfert d’Olivier Giroud, le n°29 des Gunners est hors d’atteinte financièrement pour le champion de France. À moins d’un cadeau d’Arsène Wenger et un prêt avantageux, l’affaire ne devrait pas se faire. La piste Bordeaux a été également brièvement évoquée dans les médias. Si le joueur continue d’annoncer qu’il ne reviendra en France que dans son club formateur, il ne parait pas décidé à franchir le pas cet été.

Alors quel avenir pour Chamakh ? Un futur forcément loin de l’Emirates Stadium, s’il veut encore relancer sa carrière. Interrogé sur le cas de l’attaquant marocain, l’un des recruteurs d’Arsenal Gilles Grimandi assure que le natif de Tonneins peut rester à la seule condition de ne pas revendiquer du temps de jeu. « Il y a aura une discussion entre lui et le coach pour savoir comment il voit les choses. Si lui se sent capable de lutter pour gagner une place, il n’y aura pas de problèmes pour qu’il reste chez nous. S’il revendique plus de temps de jeu, ce sera différent. C’est une discussion qu’il doit avoir avec Arsène. » Cirer le banc ou partir dans un club de standing inférieur, probablement dans un modeste club anglais, tel va être le choix draconien que devra faire Marouane Chamakh. Une situation qu’il était bien loin d’imaginer lorsqu’il a signé chez les Gunners il y a deux ans.

Sébastien DENIS






Hebergeur d'image