leral.net | S'informer en temps réel

Distinction: Cheikh Amar honoré au palais des Nations Unis

Le Sénégal a été fêté le Vendredi 3 Juin à 11heures, dans la salle 9 du mythique Palais des Nations-Unies de Genève. En effet, un de ses fils, Cheik Amar, Pdg de Holding Amar, recevait le Prix « Afrique Développement Durable » mis en compétition par le Centre Indépendant de Recherche et d’Initiatives pour le Dialogue (CIRID) un organe consultatif des Nations-Unies.
Dès l’entame de la cérémonie, M. Malick Mbaye, représentant de l’Institution en Afrique de l’Ouest et du Centre, est revenu sur les péripéties de cette cérémonie. Il a rappelé que ce Prix s’adressait aux personnalités du secteur privé africain dont les actions ont une incidence positive et durable sur la vie de leurs concitoyens. « J’avais proposé une liste d’une vingtaine de personnalités africaines évoluant dans le secteur privé et des affaires. Le jury en a retenu cinq candidats, avant la sélection finale qui consacre aujourd’hui M. Amar. Bien avant cela, les membres du jury sont venus à Dakar pour une visite de terrain et des réalisations des entreprises du PDG de TSE Afrique.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Juin 2011 à 21:30 | | 11 commentaire(s)|

Distinction: Cheikh Amar honoré au palais des Nations Unis
Pour vous dire que dans cette sélection, toutes les formes et règles de rigueur ont été respectées », dira M. Mbaye. Abondant dans le même sens, M. Déo Hakizima, Président Fondateur du CIRID, dira que « si son institution a décidé d’attribuer pour la première fois le Prix Afrique Développement Durable à M. Cheikh Amar, c’est parce qu’il incarne le renouveau. Par son esprit visionnaire, son travail acharné, il a su révolutionner, avec une excellente mécanisation, le domaine vital de l’agriculture, point angulaire du développement durable. Ainsi, cet homme a le mérite de contribuer à endiguer le nombre des victimes potentielles de la migration clandestine, » conclura M. le Président du CIRID. Pour une cérémonie de cette envergure qui se déroulait au Palais des Nations-Unies à Genève, il fallait montrer patte blanche pour y accéder, en obtenant un badge d’accréditation avec photo, selon le règlement des lieux. Selon les archives avec ce Prix, Cheikh Amar est la première personnalité africaine du Secteur privé à être décoré dans l’enceinte du Palais des Nations-Unies de Genève. C’est peut-être la raison pour laquelle le gouvernement sénégalais était fortement représenté par une délégation composée de : Me Madické Niang, Ministre des Affaires Etrangères, M. Cheikh Tidiane Sy, Ministre de le Justice, et Mme Ngoné Ndoye, Ministre des Sénégalais de l’Extérieur, sans oublier Son Excellence Fodé Seck, Ambassadeur du Sénégal en Suisse. Le patronat et le secteur privé sénégalais étaient aussi fortement représentés par M. Baïdy Agne, Président du Conseil National du Patronat, et Mbagnick Diop du MDES, mais aussi, Me Moustapha Ndiaye, Président de la Chambre des Notaires du Sénégal. Du côté Suisse, le maire de Vernier, le représentant du maire de Genève, l’ambassadeur de France en Suisse, le représentant du Conseil des droits de l’Homme, le Recteur de l’Université de Genève, sans oublier le représentant de l’Union africaine aux Nations-Unies étaient présents. Le lauréat était accompagné de son épouse et de son frère Kader Ndiaye, Directeur Import- Export.

Témoignage et Discours :

Après avoir reçu son Prix symbolisé par un diplôme et un trophée (« c’est un champion », dira le Représentant du Maire de Genève), Cheikh Amar a prononcé un discours de haute facture, en appelant les Africains de la diaspora à penser à leur retour au pays, et à travailler la terre (l’agriculture). Pour le PDG de Holding Amar, l’Afrique ne sera développée que par les Africains ; c’est pourquoi, il a appelé à une synergie entre pouvoir public et secteur privé, comme c’est le cas au Sénégal. Il a tenu avant tout à rendre un vibrant hommage à son marabout, Feu Serigne Saliou Mbacké, qui l’a orienté, guidé et appuyé dans le domaine agricole. Le lauréat a vivement remercié le Chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, pour son soutien sans faille et ses conseils, mais aussi sa famille, son épouse et l’ensemble de ses collaborateurs. Au nom de la délégation gouvernementale, Me Madické Niang a salué les qualités humaines et managériales de Cheik Amar. Pour le chef de la diplomatie sénégalaise, « Cheikh Amar démontre à lui tout seul que l’Afrique ne se résume pas à une terre déchirée par des guerres et une famine, comme le font croire certains esprits afro-pessimistes. C’est pourquoi, Cheikh Amar est une fierté pour le Président Wade, le Sénégal et l’Afrique », a conclu Me Madické Niang.

Sources, Cirid/ Genève



1.Posté par WEUZ DIAGNE le 07/06/2011 00:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De grâce, épargnez nous cette publicité éhontée et plus que comique au service d'une créature de la wadésie qui ne doit d'être qu'à sa capacité de compromission avec les bandicrates de l'alternonce.
Qu'il médite le triste sort réservé à ses semblables en Egypte et en Tunisie!
C'est qu'il fera bientôt jour et le crépuscule se refermera inexorablement sur tous ces voyous et autres fossoyeurs du pays.
A bon entendeur, salut!

2.Posté par malaye mbacké le 07/06/2011 01:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En quoi une ONG BURUNDAISE , ayant pour vocation la recherche de la paix par le dialogue, est-elle qualifiée pour décerner des prix d' excellence managériale au Senegal si ce n'est pour vendre des médailles de pacotilles à des minables en mal avec leur propre ego.
Hélàs ce type de mises en scéne reléve d'une vieille supercherie du genre des oscars jadis décernés ou plutôt achetés par certains managers africains à-la-con.
Souvenez du Moniteur Africain avec les Abdallah Sy qui, pendant longtemps, ont fait fonctionner depuis Lomé la planche à billet des oscars à l'intention de chefs d'entreprises en mal de performance.
Et maintenant on nous sort LA FILIERE BURUNDAISE en attendant demain LA FILIERE COLOMBIENNE!

3.Posté par Diop le Boss le 07/06/2011 02:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis désolé mais ce truc sent l'arnaque à Mille lieux...L'article est rédigé de manière peu orthodoxe et avec des éléments d'information qui sèment même le doute dans la tête des lecteurss...

4.Posté par say le 07/06/2011 05:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les gars franchement c'est de l'arnaque.C'est un prix bidon destiné juste à ferrer un Cheikh Amar financièrement assis.Vous savez ,si vous faites une demande,avec tous le suivi nécessaire,on peut vous prêter une salle au palais des nations unies de Genève (comme ce qui s'était passé avec leur prix bidon dans une petite salle qui n'avait même pas la capacité de contenir une centaine de personne,en plus qui était vide à moitié).Il n'y avait aucune autre autorité présente à part les ministres sénégalais et quelques uns de nos compatriotes vivant à Genève en plus de 3 ou 4 burundais .Mr AMAR a été complètement roulé dans la farine,ce prix c'est vraiment du pipo.

5.Posté par Momo le 07/06/2011 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour, attention les gars, ce n'est pas pour critiquer mais apporter des éclairages. D'abord vous pouvez faire une recherche sur internet aujourd'hui, tout le monde y a accès, vous verrez que il existe un article de sud qui parle que cette association (puisque c'est une association) s'est installée à dakar que le 27 avril 2011, alors je veux bien mais en 1 mois, elle a pu faire un travail de reconaissance de nos hommes, un travail serieux, délibérée et attribuée un prix alors qu'il vient juste de s'installer, aller les gars un peu de sérieux et de rigueur.
Aussi je ne trouve pas de site internet dédié de cette association, avant meme de decerner des prix, elle devait je pense se faire connaitre d'abord par les sénégalais, en plus Malick je l'aime bien c'est un journaliste doublé d'un politique et opposant à Thies financé par le bobo Karim, Ah sa fait réflechir. Tout çà pour dire les gars vous n'etes pas obligés de croire tout ce qu'on écrit, faites vous vos propres idées vous en étes capables, ne vous laisser pas abuser par ces imbeciles qui ne pensent qu'à leurs salles gueules. Salam

6.Posté par mamour le 07/06/2011 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L-adresse cest le www.cirid.ch

7.Posté par pastef rek le 07/06/2011 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ki lou bakh rek lay am;;ndakh dafa beug serign saliou mbacké

8.Posté par Momo le 07/06/2011 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mamour,
Je suis aller voir le site, mais on voit bien que c'est vide c'est un site de présentation générale rien sur le sénégal et l'afrique en général, on ne note que le siège et un bureau d'ouvert, je pense c'est un club qui existe comme d'autres associations de pression à la solde des politiciens mais pas des populations je suis désolé, je maintiens mes critiques salam.

9.Posté par Momo le 07/06/2011 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mamour,

Tu vois bien que il n'y a rien sur le site, si non que c'est un site comme les autres en construction avec une presentation générale (01 siége + 01 bureau d'ouvert), rien sur le sénégal en particulier et l'afrique en général alors qu'il existe depuis 1996. Est ce qu'on a entendu cette association sur les crises qui ont secouées l'afrique, (la cote d'ivoire, le nigeria, la guinée, le mali, etc), c'est bizarre que pour une association (politique/socio économique) africaine créee depuis 1996, c'est maintenant qu'elle ouvre un bureau pour l'afrique de l'ouest. je pense que elle existe comme d'autres associations à la solde des politiques en groupes de pression pour faire la promotion des politiciens en échange moyennant rémunération, je suis désolé je maintiens mes critiques salam.

10.Posté par Ahma le 08/06/2011 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cheikh Amar au coeur de plusieurs financements douteux de 100 milliards : Les investisseurs français et l'Union européenne inquiets de son "cas"


Inconnu des sénégalais avant l'alternance, l'homme d'affaires sénégalais Cheikh Amar fait beaucoup parler de lui ces derniers temps. Après avoir offert, 500 millions au khalife lors du magal de Touba, il a occupé les choux gras de la presse pendant plusieurs jours. Mais qui est réellement Cheikh Amar, patron de Tracto Service Equipement ? Une enquête menée à Dakar et Paris, montre qu'il bénéfice largement des marchés de l'Etat. Son premier coup d'éclat a été un financement par la ligne indienne pour un montant de 15 millions de dollars en 2005. Le dit prêt est passé par le Fonds de promotion économique (Fpe), mais depuis lors, il n'a pas remboursé le moindre centime. "L'affaire a été négociée à l'époque entre lui, Macky Sall et Farba Senghor, le FPE n'a jamais réclamer son argent". De 2002 à 2010, c'est pas moins la somme de 100 milliards venant des caisses du Trésor Public qui est passée entre les mains de cet homme. Outre les 15 milliards pour du matériel agricole, il a bénéficié d'une autre ligne de crédit de 27 millions de dollars. De la même manière, sans appel d'offres, l'Etat du Sénégal lui a cédé les Phosphates de Matam dans des conditions encore "très obscures". Proche de la famille présidentielle, il est en tête dans le pool des hommes d'affaires locaux qui...

11.Posté par Ahma le 08/06/2011 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Proche de la famille présidentielle, il est en tête dans le pool des hommes d'affaires locaux qui ont investi dans Sénégal Airlines. "Il a mis au bas mot trois à quatre milliards". Les méthodes de travail de cet homme sont une étrangeté : tout lui est offert sur un plateau d'argent. "Tous les marchés qu'il gagne sont sans appel d'offre".

Aujourd'hui, le cas de cet homme intéresse au plus haut point le milieu des affaires. Au point que les investisseurs français réunis au sein du CIFAS (Cercle des investisseurs français au Sénégal) ont saisi l'ambassade de France et l'Union européenne sur les faveurs "trop larges" offertes à cet homme. D'autres organismes tels le FMI et des diplomates établis à Dakar s'intéressent aussi à son "cas".

Je detient d'autres informations plus explosives sur cet homme : presidencesn@aol.com

D'ailleur je prépare un article couplet et trés choquant sur les déléquances financiers extraordinnaires de cet homme .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image