leral.net | S'informer en temps réel

Division dans la communauté léboue, dépossession des terres, crise de valeurs… : Le Saltigué Mamadou Mbengue dit ses vérités

La crise des valeurs au Sénégal, les divisions dans la communauté léboue, la dépossession des terres ou encore la politique, ce sont les thèmes abordés par le Saltigué Mamadou Mbengue dans cet entretien qu'il a accordé au Quotidien. Reconnu comme étant l'un des dignitaires lébous les plus influents de sa génération, Mamadou Mbengue dit « ses vérités » avec la franchise qu’on lui connaît. Sans détour, il se livre…


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Août 2015 à 11:15 | | 0 commentaire(s)|

Le Saltiqué de Yoff, Mamadou Mbengue, prend encore ses « cauris ». Dans ses « visions » les plus pessimistes, il décrit un pays certes paisible, mais miné par une perte des valeurs indescriptible. Il fait le dessin d’une communauté léboue assaillie par des crises d’égo incompréhensibles et s’indigne d’une pratique de la politique bien sénégalaise et qui est aux antipodes des intérêts des communautés. Pour le Saltiqué Mbengue, ce n’est pas étonnant aujourd’hui, que la perte des valeurs prenne des proportions inquiétantes.

« Personne ne se soucie de ses origines maintenant, les gens sont tournés vers le matériel et tous les moyens sont bons pour l’obtenir. Malheureusement, les médias sont en partie responsables de cette situation. On nous bombarde de films qui promeuvent des comportements qui n’ont rien à voir avec nos valeurs. Et qui connaît la télévision sait qu’elle a une influence sans commune mesure sur le comportement des gens », peste Mbengue qui invite les communautés à copier les valeurs incarnées par des religieux de ce pays. Pour ce qui concerne la commune de Yoff, il indique que toutes les autorités coutumières doivent s’impliquer pour le retour aux bons comportements, à commencer par le respect d’ailleurs des sites de sacrifices traditionnels lébous. Mais, il se félicite des mouvements comme And Taxawou Yoff qui se sont retroussés les manches pour remettre la commune sur les bons rails.

Dans sa sortie, il n’a pas occulté les initiatives prises par Yoff pour promouvoir l’image de la commune. Comme l’investissement humain, organisé au mausolée de Seydina Limamoulaye à Këssub par l’Union pour le développement des femmes de Yoff (Udefy). Selon le Saltigué Mamadou Mbengue, ce sont 100 tonnes d’ordures qui ont été tirées de cette opération d’assainissement grâce aux soutiens de l’Entente Cadak-Car ou encore de Tradimer.
A propos des divisions observées dans la communauté léboue, il se félicite des tournées en cours qui visent les 121 villages lébous que compte le Sénégal. Tournées au terme desquelles un grand rassemblement est prévu au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar pour réorganiser la communauté et fixer les priorités. Parmi elles il y a « le retour au premier plan à Dakar » des lébous. « Pour le moment, on est à 10 villages, mais comprenez que ces villages englobent d’autres », renseigne-t-il. Mamadou Mbengue souligne que la communauté léboue a toujours été au cœur des « politiques de développement » du Sénégal. Il est temps, selon lui, qu’elle retrouve sa place d’antan, incarnée par des grands dignitaires lebous de la trempe de Baye Baida Mbengue à Yoff. « Avec le Président Senghor, on a toujours organisé des journées des collectivités léboues, mais depuis l’avènement du Président Diouf, on arrive plus à tenir ces journées », regrette le Saltigué Mamadou Mbengue.

Revenant sur les déguerpissements entamés à la cité Tobago, et qui vont d’ailleurs reprendre ce jeudi, il en appelle à la concertation entre l’Etat et les communautés léboues. Pour cause d’utilité publique, reconnait-il, l’Etat devrait pouvoir prendre l’espace qu’il veut, mais pourvu que ce soit dans l’intérêt de toutes les parties. A propos justement du foncier, il reconnaît les dérives parrainées par les dignitaires lébous tout en insistant sur le dialogue qui doit toujours prévaloir.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image