leral.net | S'informer en temps réel

Division des investigations criminelles : Mouth Bane retrouve la liberté après 13 tours d’horloge

Convoqué à la Division des investigations criminelles (Dic), hier, à 09 heures, le leader du Mouvement Jubanti Sénégal, Mamadou Mouth Bane est sorti, libre après une audition qui a duré 13 heures. Le coordonnateur de Jubanti Sénégal n’a pas voulu se prononcer sur le fond de son dossier, mais il a annoncé la poursuite de son combat pour la liberté et sa campagne pour un « Non » au référendum.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Mars 2016 à 09:43 | | 6 commentaire(s)|

« Je vais voir comment on va s’organiser pour aller au fond du dossier, mais pas aujourd’hui. Je ne peux rien dire pour l’instant », a déclaré, hier, Mamadou Mouth Bane, à sa sortie des bureaux de la Dic vers les coups de 22 heures. Le leader de Jubanti Sénégal a tenu à réitérer son combat pour la liberté d’expression et pour un « Non » massif lors du référendum. « J’invite tous les Sénégalais à voter « Non » contre le référendum du 20 », a-t-il dit avant de remercier ses partisans et les leaders de l’opposition comme Oumar Sarr, Mamadou Diop Decroix, entre autres, qui étaient venus le soutenir.

L’avocat de M. Bane, Me Mbaye Jacques Ndiaye, a, pour sa part, invité les Sénégalais à veiller scrupuleusement aux respects de la liberté d’expression et de la liberté d’opinion. « Je voudrais dire que, dans sa marche vers la démocratie, vers la lutte contre l’injustice, les Sénégalais se doivent plus que jamais de veiller à cela », plaide-t-il.

Par ailleurs, Me El Hadj Amadou Sall, du Parti démocratique Sénégalais (Pds), a déploré le fait que les avocats de Mouth Bane n’ont pas pu avoir accès à leur client. « Normalement, la loi en vigueur au Sénégal dit que quelqu’un qui est interpellé par la police ou la gendarmerie peut, dès la première heure de son audition, être assisté par son avocat, mais malheureusement la police comme la gendarmerie refusent d’appliquer cette loi », a déploré Me Sall après le refus des policiers enquêteurs de lui laisser voir son client. Pour ce, il conseille à toute personne convoquée à la Police de refuser de parler tant que son avocat n’est pas présent. « C’est une question de sécurité, mais également de défense pour la protection de ses droits parce que la police n’a pas le droit de violer la loi », soutient-il.

Pour rappel, Mamadou Mouth Bane a été convoqué à la Dic suite à des propos tenus lors d’une émission sur une télévision de la place.

Fara Mendy






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image