leral.net | S'informer en temps réel

Divorce au Sénégal : Quand les mariages volent en éclats - "Le divorce doit être le dernier recours", selon Oustaze Abdoulaye Fall

Le phénomène des divorces prend des proportions inquiétantes dans notre société. Une étude menée par la sociologue Fatou Binetou Dial révèle qu'à Dakar un mariage sur trois se termine par le divorce. Les causes de divorce sont variées : défaut d'entretien, adultère, immixtion de la belle-famille, bigamie, abandon de domicile, etc. Nous avons rencontré des femmes divorcées, déprimées, qui ruminent leur désespoir. Des tranches de vie éloquentes et des avis d'experts sur ce fléau des temps modernes.


Rédigé par leral.net le Samedi 6 Février 2010 à 20:50 | | 2 commentaire(s)|

Divorce au Sénégal : Quand les mariages volent en éclats - "Le divorce doit être le dernier recours", selon Oustaze Abdoulaye Fall
"Le divorce doit être le dernier recours", selon Oustaze Abdoulaye Fall

L'Islam considère le divorce comme devant être le dernier recours et recommande la concertation et la négociation au lieu d'en arriver à la séparation. « Dieu a dit dans le Coran qu'il permet le divorce mais que c'est une chose qu'il déteste. Le divorce doit être le dernier recours, la dernière solution. Il n'est recommandé qu'au cas où le ménage nuit à l'un des conjoints.

Dans ce cas, il est préférable de se séparer dans la paix », nous confie Oustaze Abdoulaye Fall, Professeur d'Arabe au lycée Demba Diop de Mbour. Et d'ajouter, « le souci de réconciliation est telle qu'il est indiqué qu'en cas de divorce, l'homme permette à la femme de rester dans son foyer pour une période de trois mois dans l'espoir qu'il puisse revenir sur sa décision.

Si la réconciliation a eu lieu pendant cette période, l'homme n'est pas contraint à verser une nouvelle dot ». Pour M. Fall, « beaucoup ne savent pas que le divorce doit être le dernier recours. Sous l'emprise de la colère, il n'est pas recommandé à l'homme de divorcer. Et qu'avant de prendre cette décision, il faut solliciter l'intervention des parents pour qu'une solution à l'amiable soit trouvée ».

La justice également privilégie la réconciliation. C'est pourquoi, le juge tient avec les couples en conflit des séances de réconciliation qui peuvent parfois aboutir à des retrouvailles heureuses.

keita Dossier
Source Lematindusenegal.com



1.Posté par alseckkaa le 08/02/2010 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Revenant d'une mission hors du pays je me suis marie avec une dame agee de plus de 40 ans qui ne s'etait jamais mariee apres 2 annnees de vie de couple elle s'est levee une jour pour m'informer qu'elle voulait divorcer car n'ayant pas d'enfants et de biens materiels depuis notre union alors a savoir est ce que dans cette senegal d'aujourd'hui les femmes meritent ellles le sermont : SE MARIER POUR LE MEILLEUR ET LE PIRE ?

2.Posté par loly le 08/02/2010 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

malheureusement au Sénégal les femmes se marient uniquement pour le matos ou la forme! plus comme avant i ou le mariage était une union sacrée.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image