leral.net | S'informer en temps réel

Divorce, voyage de «fortune», sexy dans les clips Arame Thioye démasque une mafia


L’affaire Arame Thioye et l’ambassadeur du Portugal au Sénégal, continue de faire couler beaucoup d’encre. Au cours d’une séance d’explication, la chanteuse n’a pas convaincu. Elle a tout simplement avoué qu’elle a une fois rencontré son excellence, sans entrer dans les détails. Cette affaire, ne fait que démasquer cette grande mafia des divas sénégalaises, qui s’exposent devant le petit écran à la recherche de…


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Juin 2009 à 18:40 | | 0 commentaire(s)|

Divorce, voyage de «fortune», sexy dans les clips Arame Thioye démasque une mafia
Depuis quelques années, les jeunes chanteuses sénégalaises s’exposent devant les petits écrans, à travers leurs différents clips, passants outre les réalités morales du pays. Habillements incorrects et indécents, positions provocantes, elles passent leurs temps à nous servir tout, sauf de la bonne musique contrairement à Kiné Lam ou autre Soda Mama Fall qui ont toujours arboré la tenue traditionnelle, dans le tournage de leurs clips. Avec cette affaire, on comprend maintenant les raisons de ces actes malsains de nos dernières divas de l’écran, et même certains chanteurs sénégalais souvent accusés d’être des homosexuels.
Divorcer pour mieux se «vendre»
Dans cette mafia, «il faut être célibataire, pour plonger et bénéficier des avantages comme tous les autres», dixit un ancien manager. Suffisant pour comprendre les causes des multiples divorces des chanteuses sénégalaises avec leurs maris, qui leur ont pourtant permis de s’ouvrir au monde. Ces derniers, sont d’ailleurs choyés dans leurs premiers albums et autres clips mis dans le marché. Elles sont nombreuses celles qui ont chanté leur mari. Mais, elles ont fini par divorcer. Pour quelles raisons ? C’est la question que leurs différents fans ne cessent de se poser. Une chose est sûre, l’adultère est interdit par les religions révélées. «Beaucoup de femmes célèbres sont dans ce coups. Il ne s’agit pas seulement des chanteuses», ajoute cet ex-manager d’une célèbre chanteuse. De sources bien introduites dans le milieu, on parle d’un réseau bien établi par certaines qui ont des attaches avec des Sénégalais établis en Europe. Arame Thioye dans sa séance d’explication, a fait une révélation qui en dit long. «C’était avant le mois de ramadan, je portais une tenue correcte pour me rendre à l’Ambassade du Portugal pour les besoins d’un visa. C’est à cette occasion d’ailleurs, que j’ai eu à rencontrer l’ambassadeur qui nous a accordé un peu de son temps. J’étais alors en compagnie d’une autre chanteuse dont je préfère taire le nom. Il n'y a rien entre M. Monténégro et moi. L’ambassadeur est quelqu’un de correct, qui ne donne pas l’image d’un pervers », a indiqué Arame Thioye. La question qu’on est en droit de se poser est : depuis quand un entretien avec un ambassadeur est nécessaire pour l’obtention d’un visa ? D’ailleurs, ce dernier a des conseillers qui sont chargés de la question. Pourquoi elle a préféré taire le nom de la chanteuse avec qui elle était accompagnée ? Pourquoi elle couvre d’éloges l’ambassadeur, si effectivement, elle ne le connaît pas ? Toutes ces questions méritent des réponses, afin d’éclairer la lanterne des Sénégalais.

Sambou BIAGUI 24h Chrono







Hebergeur d'image