leral.net | S'informer en temps réel

Djibril Cissé & co défendent le cas Joey Barton

Joey Barton a souvent été décrit comme un bad boy totalement incontrôlable. Pourtant, plusieurs de ses anciens partenaires saluent aussi bien l'homme que le joueur.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Août 2012 à 10:24 | | 0 commentaire(s)|

Djibril Cissé & co défendent le cas Joey Barton
« Un joueur de caractère est souvent nécessaire. Quand on n’en a pas, on en cherche. J’espère qu’en plus de son talent, il pourrait amener au niveau du caractère ». Voilà comment Élie Baup avait évacué en conférence de presse le côté bad boy de Joey Barton. Sur le plan sportif, l’Anglais est un joueur typique de Premier League, un milieu « box to box » comme on dit outre-Manche, capable d’être décisif des deux côtés du terrain. Interrogé par La Provence, l’ancien Marseillais Djibril Cissé, qui a côtoyé Barton quelques mois à QPR, a donné son avis sur l’apport du Britannique.

« Il a un vécu qui parle pour lui, a joué à Manchester City, et a été capitaine de Newcastle, ce n’est pas rien. Il a un profil à la Lorik Cana, le genre qui, dans les arrêts de jeu, est capable de traverser le terrain pour mettre un tacle rageur. Il ne lâche pas le morceau de la première à la 90e minute, donne de la voix quand il sent un relâchement, ratisse les ballons, et est présent offensivement. C’est le joueur qu’il faut pour l’OM, sa grinta va faire du bien », a-t-il lancé. Quant à son côté obscur, Djibril Cissé a assuré que tout cela était exagéré.

« Il a un tempérament de guerrier, un mental d’acier qui rejaillit sur ses coéquipiers. Il est capable de transcender un groupe. De l’extérieur, il peut passer pour un bad boy, j’ai lu à droite à gauche qu’il s’agissait d’un mec sans foi ni loi, mais ça, c’est n’importe quoi. Je n’ai jamais eu de souci avec lui, en dehors du terrain, c’est quelqu’un de calme. Il n’a pas l’attitude du footballeur qui ne s’intéresse qu’aux voitures et aux filles. Il est très intelligent, curieux de tout, et déteste le star-system », a-t-il affirmé. Peut-être est-il tombé simplement au bon moment. D’autres, comme Ousmane Dabo ou le jeune stagiaire de Manchester City Jamie Tandy, ont eu moins de chance que Cissé. Ces deux hommes ont été agressés par Barton au cours de la même année en 2007.

Sylvain Distin, qui a évolué à City avec Barton entre 2002 et 2007, défend le joueur mais admet au moins les coups de folie. « Je n’ai jamais eu de problèmes avec lui. C’est un bon mec, agréable, marrant, avec qui tu peux discuter de plein de choses mais à qui il arrive parfois de péter les plombs », dit-il dans L’Équipe. Barton ne laisse pas que des mauvais souvenirs à ses anciens coéquipiers. Une nouvelle preuve avec Adel Taarabt. « Je pense que c’est un club pour lui, Marseille aime ce genre de joueur. Ils ont aimé Lorik Cana, je ne vois pas pourquoi ils n’aimeraient pas Barton. Joey c’est un super joueur, il a joué à City à Newcastle, il a été sélectionné en équipe d’Angleterre. On ne retient que ses coups de sang, mais à part ça c’est un super joueur. Je pense qu’il a la mentalité de leader et la culture de la gagne qui manquent un peu à l’OM », avait-il confié à RMC. Une chose est sûre, Barton ne laisse personne indifférent. Espérons pour ses futurs coéquipiers de l’OM qu’il saura leur faire uniquement bonne impression.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image