leral.net | S'informer en temps réel

Dossier Falcao : le président de l’Atletico Madrid s’agace et hausse le ton

Le président de l'Atletico Enrique Cerezo a tenu à répondre fermement aux dernières rumeurs concernant Falcao, son buteur colombien que tout le monde s'arrache.


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Novembre 2012 à 19:16 | | 0 commentaire(s)|

Dossier Falcao : le président de l’Atletico Madrid s’agace et hausse le ton
Vous le savez, le dossier Falcao est bien le plus brûlant du mercato à venir. Les performances exceptionnelles du Colombien attisent semaine après semaine l’appétit des cadors européens et ils sont trois à mener la bataille : Chelsea, Manchester City et le Real Madrid. Une donnée non négligeable avait attiré leur attention. Falcao n’a jamais été aligné en Ligue Europa cette saison, et pourrait donc jouer une Coupe d’Europe pour une autre équipe en cas de départ en janvier. Un signe d’encouragement pour les prétendants déclarés.

Mais voilà, le président de l’Atletico Madrid Enrique Cerezo n’apprécie guère de voir le nom de son joueur cité tous les jours ou presque en Angleterre et ailleurs. Et il a haussé le ton. « Nous n’avons reçu aucune offre de qui que ce soit. Et le joueur n’a jamais exprimé de volonté de partir. Ca suffit maintenant ! Il n’y a rien de chez rien », a-t-il tonné, repris par la información.com. « Nous avons un contrat qu’il doit honorer, nous ne pouvons pas agir sur ce qu’il se raconte. J’insiste sur le fait que ni Chelsea, ni le Borussia, ni personne, ne nous a appelés, mais s’ils venaient à le faire, ils connaissent déjà la situation. Il s’est passé la même chose avec Agüero et Fernando Torres. »

La mise au point est claire. Le président Cerezo en a assez de commenter les rumeurs concernant son goleador. « Ce ne sont que des rumeurs, je me moque de ce qu’il peut se dire là-bas (ndlr : en Angleterre). Je ne vais pas passer mon temps à répondre à cette question. Le sujet Falcao est clos, point ». Pas sûr toutefois que cela suffise à calmer les ardeurs des courtisans, à commencer par Chelsea, qui a donné à Torres une ultime chance de s’imposer avec la nomination de Benitez sur le banc.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image