leral.net | S'informer en temps réel

Dossier Sissoko : le duo OL/Lille se place à nouveau

Libre de tout contrat en juin prochain, Moussa Sissoko n'a toujours pas prolongé son bail avec le TFC. Une aubaine pour ses courtisans qui reviennent doucement à la charge.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Septembre 2012 à 14:46 | | 0 commentaire(s)|

Dossier Sissoko : le duo OL/Lille se place à nouveau
Cet été, le FC Séville, l’AS Rome ou encore Naples ont tenté de convaincre Toulouse de céder l’un de ses piliers, l’international tricolore Moussa Sissoko. Mais une fois de plus, la gourmandise des dirigeants haut-garonnais, qui réclamaient une somme à deux chiffres, a fait fuir tous ces courtisans. Un vrai faux départ qui n’a cependant pas miné le principal intéressé. « J’ai beaucoup progressé et je suis ambitieux. Le TFC m’a tout apporté. Je me dois de me donner à fond pour ce maillot même si j’aimerais un jour jouer dans les plus grands clubs d’Europe. »

Seul souci pour le TFC, Sissoko a un contrat qui se termine en juin prochain. Un sacré casse-tête pour des Pitchounes qui courent le risque de voir leur milieu de terrain discuter librement avec n’importe quel club dès le mois de janvier, soit dans un peu plus de trois mois. Le temps presse donc pour les Toulousains, d’autant que le 10 Sport révèle que plusieurs formations suivent ce dossier avec intérêt.

L’hebdomadaire indique qu’en France, Lille et Lyon sont sur le coup. Côté nordiste, l’entrejeu ne donne pas entière satisfaction. Amener un peu plus de concurrence ne serait donc pas de refus. À Lyon, la perspective de pouvoir engager gratuitement un grand espoir du football français est plus qu’intéressante pour un club n’ayant plus la capacité de dépenser des fortunes sur le marché. Lillois et Lyonnais devront toutefois composer avec deux facteurs non négligeables.

Le premier, c’est la volonté de Sissoko d’évoluer en Premier League. Le Toulousain ne l’a jamais caché. Le deuxième se nomme Liverpool et Tottenham. Toujours sur le coup, les Reds n’excluraient d’ailleurs pas de formuler une offre dès le mois de janvier histoire de griller la politesse à la concurrence. Le compte à rebours est lancé.

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image