leral.net | S'informer en temps réel

Dossier casamançais : Jean Marie Biagui demande au Premier ministre d’agir et tourne en dérision les changements annoncés au sein du MFDC

Dans une lettre datée de ce vendredi 25 juin, le Secrétaire général du mouvement des Forces démocratiques de Casamance (MFDC), Jean Marie, François Biagui, demande au Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, d’agir dans le sens de la recherche de la paix en Casamance. «Si donc nous sommes des combattants de la paix, daignons mener le seul combat qui vaille la peine d’être mené : celui de la paix. Maintenant !», lit-on dans la lettre destinée au Premier ministre et qui est parvenue à la rédaction de Pressafrik.com.


Rédigé par leral.net le Samedi 26 Juin 2010 à 03:07 | | 1 commentaire(s)|

Dossier casamançais : Jean Marie Biagui demande au Premier ministre d’agir et tourne en dérision les changements annoncés au sein du MFDC

D’ailleurs, le patron de l’aile politique du MFDC se réjouit du maintien de Souleymane Ndéné Ndiaye. Il estime qu'il va faciliter la poursuite de la recherche de solution. «(…), votre maintien à la tête du Gouvernement est-il, certainement, une marque de bon augure quant à la poursuite, par vos soins, de manière diligente et efficace, de la gestion du «dossier casamançais», nouvellement hérité du Chef de l’Etat», parle-t-il au Premier ministre dans sa lettre.

Aussi, le Secrétaire général du MFDC a profité de cette missive pour tourner en dérision les changements annoncés, au cours de ces derniers jours dans les rangs du MFDC. Il était annoncé que c’est Ousmane Niantang Diatta qui est à la tête de l’aile Atika (branche armée du MFDC), à la place de César Atoute Badiatte. «Je vous serais reconnaissant de bien vouloir ne pas vous laisser distraire par ce que d’aucuns appellent, depuis peu, un remaniement du maquis casamançais, qui, à la vérité, n’est autre qu’une nouvelle fuite en avant, la n-ième du genre, de Mamadou Nkrumah SANE, dans sa maladive obsession guerrière», a souligné M. Biagui qui rappelle que «l’heure n’est donc plus aux tergiversations. Bien au contraire !». Pour lui, « nous devons nous battre, encore et toujours nous battre, pour la paix, en tant que nous sommes des combattants de la paix».

Charles Thialice SENGHOR pressafrik.com



1.Posté par cissé le 26/06/2010 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est avec joie que je retrouve cet homme qui a été mon frere dans la sous -.section Lyonnaise du parti Socialiste.Que la Paix soit avec vous ,quand à nous autres nous ne connaissons que la paix mais nous sommes déterminés à défendre par tous les moyens l'intégrité du territoire et l' unité Nationale.Mr Biagui vous devez reprendre votre place au sein du parti Socialiste et continuer l'excellent travail que vous y faisiez.Nous les patriotes nous avons l'impérieux devoir de combattre tous les enemis du sénégal et de la Nation sénégalaise.Soyez persuadés de la disponibilité et de la détermination sans faille de notre vaillante Armée Nationale.
Cher Ami il est insensé de vouloir créer un pays au sud du pays et abbérant de prétendre s' allier à des pays qui doivent leur survie et leur subsistance au sénégal.Oeuvrons ensemble pour parfaire notre pays et aller de l'avant,au lieu de perdre notre temps dans dans des querelles intestines stériles.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image