leral.net | S'informer en temps réel

Double nationalité : L'Etat n'exclut pas des poursuites contre Me Wade, selon Abdoulaye Diouf Sarr

Le régime n'exclut pas d'ester en justice l'ancien président de la République pour que la vérité éclate dans l'affaire de sa supposée double nationalité. C'est ce qu'a révélé, hier, Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Gouvernance locale, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire.


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Février 2016 à 10:03 | | 21 commentaire(s)|

Invité, hier, de l'émission "Grand jury", Abdoulaye Diouf Sarr a révélé que le régime de Macky Sall n'exclut pas de porter l'affaire de la double nationalité de l'ancien chef d'Etat, Me Wade, devant la justice. "Notre Constitution est très claire, quand on dit : exclusivement de nationalité sénégalaise,je crois, quand même, qu'Abdoulaye Wade, par trois fois, a dit aux Sénégalais qu'il était exclusivement de nationalité sénégalaise en déposant sa candidature. Aujourd'hui, le problème se pose en termes de fiabilité de ce qu'il nous a dit dans le passé. Il faut faire une analyse présente et dire : est-ce que réellement Abdoulaye Wade avait dit la vérité aux Sénégalais ? Au de-là du débat qui est purement juridique, c'est une question de morale", a déclaré le maire de Yoff qui poursuit : "Fondamentalement, si face aux Sénégalais, Abdoulaye Wade dit qu'il était exclusivement Sénégalais et qu'on se rend compte que ce n'était pas le cas, je crois que les Sénégalais ont droit de lui dire qu'il ne leur avait pas dit la vérité".

Selon le ministre de la Gouvernance locale, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, si cette affaire n'est pas élucidé, demain, c'est une porte ouverte à un chaos dans ce pays. "On n'exclut pas des poursuites judiciaires contre l'ancien président de la République. Et rien ne doit être exclu pour faire en sorte que celui qui dirige le pays , le dirige en dehors de tout conflit d’intérêt. Cette question est importante et il ne faut pas l'aborder sous l'angle politicien. Il faut l'aborder sous un angle de la sécurité, sous un angle de la souveraineté nationale. C'est pourquoi nous ne devons pas camoufler cette affaire. Parce qu'une fois encore, il s'agit de la sécurité nationale", a indiqué le responsable Apr.

D'ailleurs, Abdoulaye Diouf Sarr plaide pour "une nationalité sénégalaise exclusive à tous les échelons de l'Etat du Sénégal" avant de s'expliquer : "Parce que, fondamentalement, au niveau de la gestion du pays, il y a, à mon avis, des missions qui méritent d’être sécurisées".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image