leral.net | S'informer en temps réel

Dr Bakary Sambe : « Il faut prendre ces menaces au sérieux »

Dr Bakary Sambe, coordonnateur de l’Observatoire des radicalismes et conflits religieux au Centre d’études des religions à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, ne cherche pas à cacher le danger. L’auteur du premier rapport intitulé : « Grand angle sur le radicalisme religieux et la menace terroriste au Sénégal » a apprécié, dans L'Observateur, le courage politique et la fermeté du Président Macky Sall à l’égard des groupuscules munis d’idéologies destructrices qui menacent notre pays et pense qu’il est dans son rôle.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Novembre 2015 à 14:31 | | 6 commentaire(s)|

« Du moment que l’idéologie qui a inspiré la destruction des mausolées de Tombouctou est présente dans notre pays, l’opérationnalité n’est qu’une question de circonstances. Malheureusement, les circonstances sont toujours imprévues, aucun pays au monde n’est à l’abri d’attaques. Si des pays beaucoup plus armés que nous, comme la France, les Etats-Unis, la Belgique, sont atteints dans leur capitale, ce serait naïf de croire que le Sénégal ou tout autre pays dans le monde serait à l’abri d’attaques. Maintenant, s’il y a des menaces, il faut toujours les prendre au sérieux », conseille l’auteur du livre paru en 2015 : « Boko Haram, du problème nigérian à la menace régionale ». L’enseignant-chercheur ne s’arrête pas en si bon chemin, car le décryptage qu’il fait de la réaction des autorités sénégalaises ne souffre d’aucune ambiguïté. « Nos autorités prennent la menace très sérieusement et c’est le cas de dire, il faut prendre ces menaces au sérieux », a-t-il dit.

Au-delà de la menace en elle-même, il y a le discours, qualifié par certains de va-t’en guerre, tenu par le président de la République, Macky Sall, notamment lors du Forum Paix et Sécurité à Dakar. D’un ton sec et tranchant, le chef de l’Etat soufflait sur les braises et disait haro à la menace idéologique qui sous-tend la pensée fondamentaliste. « Il faut développer un discours philosophique et théologique, c’est-à-dire une formation des imams dans le sens d’un Islam tolérant, un modèle d’Islam a pénétré dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest et qui est un Islam tolérant. Nous ne saurions accepter chez nous qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion qu’on n’a pas connue et ça, c’est une question qui concerne la société toute entière, ce n’est pas seulement l’affaire des Etats », disait Macky Sall. Des applaudissements nourris ont à chaque fois salué le discours de du chef de l'Etat même si quelques Sénégalais le voudraient plus nuancé, plus mesuré, pour ne pas exposer son pays à la menace des « fous » de Dieu. Selon le Dr Bakary Sambe, le Président Macky Sall est dans son rôle. « C’est une guerre psychologique et dans cette guerre, les mots sont importants. Je fais partie de ceux qui saluent le courage politique du Président Macky Sall à tenir un langage aussi ferme à l’égard des groupuscules munis d’idéologies destructrices qui menacent notre pays et je pense qu’il est dans son rôle. Je ne pense pas que face à ces groupes et leurs menaces, il faille se taire. Au contraire, la dénonciation, c’est le début de cette guerre contre le terrorisme », confie-t-il.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image