leral.net | S'informer en temps réel

Dr Papa Abdoulaye Seck : « L’ambition du gouvernement est de faire en sorte que le bassin arachidier devienne un bassin agricole »

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural est en tournée dans le bassin arachidier. Pour la 1ère journée de cette visite, Dr Papa Abdoulaye Seck s’est rendu, hier, à Mbirkilane et Ndiognick, dans la région de Kaffrine. Selon le ministre, dans le cadre de la diversification de la production agricole, l’Etat du Sénégal ambitionne de transformer le bassin arachidier en bassin agricole où il y a une floriculture.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Juillet 2016 à 10:34 | | 0 commentaire(s)|

Dans sa dynamique de diversification de la production agricole, le gouvernement du Sénégal veut transformer le bassin arachidier en bassin agricole. L’annonce a été faite, hier, par le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, en tournée dans le secteur. « Nous avons constaté que le Saloum ne s’occupe pas uniquement d’arachide. Partout, on nous demande des semences de riz. Ça prouve que nous sommes dans une dynamique de diversification de la production agricole. Et là, l’ambition du gouvernement sénégalais est de faire en sorte que le bassin arachidier cesse d’être un bassin arachidier pour être tout simplement un bassin agricole. Ça veut dire un bassin où il y a véritablement une floriculture », a déclaré Dr Papa Abdoulaye Seck.

A en croire le ministre, la diversification des cultures est impérative pour le développement de l’agriculture. Aussi ajoute-t-il, la mise à disposition d’équipements agricoles joue un rôle très important dans le développement de l’agriculture. « Le gouvernement du Sénégal compte mettre en place, chaque année, 20.500 unités de matériels de culture. Depuis la fin du Programme agricole, intervenu en 1984, le monde rural sénégalais n’a pas connu des opérations d’envergure en ce qui concerne la distribution d’équipements agricoles. La mécanisation permet plusieurs choses. Souvent on pense que, quand on mécanise, c’est pour réduire la pénibilité du travail, mais non », indique Dr Seck. Selon lui, la mécanisation permet aussi d’augmenter la productivité, de bien gérer un calendrier culturel. « La mécanisation permet en réalité d’inscrire une agriculture dans une dynamique de compétitivité et de durabilité », a-t-il souligné.

Saly Sagne
(Envoyée spéciale)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image