leral.net | S'informer en temps réel

Drame à Kaffrine: Ndèye Sarr se pend dans sa chambre

Le réveil a été brutal et douloureux samedi dernier, pour les habitants de Diameguène Ndiobène de Kaffrine. Une des leurs, la dame Ndèye Sarr, gérante de gargote, s'est pendue dans sa chambre. La découverte macabre a été faite par la famille de la défunte.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Novembre 2015 à 14:17 | | 1 commentaire(s)|

Une de ses filles a remarqué que sa mère était restée enfermée dans sa chambre alors qu'elle devait regagner sa gargote pour vendre le petit déjeuner. Pensant que sa maman était encore plongée dans les bras de Morphée, celle-ci va toquer à la chambre de sa mère, mais en vain. Elle a réveillé les occupants de la maison, dont son père qui avait passé la nuit dans la chambre de la coépouse de sa mère. Son père demanda alors à un de ses frères de défoncer la fenêtre de la chambre de Ndèye Sarr. Une fois la fenêtre défoncée, le jeune homme découvre sa mère pendue à une corde solidement nouée autour de son cou. Atterré et gagné par la peur, le jeune homme s'est mis à crier, avant d'ouvrir la porte de la chambre.

Le corps sans vie de Ndèye Sarr est retrouvé balançant à coté de sa fille cadette de 5 ans, endormie sur le lit. Un suicide qui a surpris les proches de la défunte qui, la veille, n'ont décelé aucun signe anormal. "Avant de se coucher, elle avait, comme d'habitude, préparé tout ses mets et condiments pour le petit-déjeuner du lendemain. Puis, elle s'est retirée dans sa chambre. Elle était également en de bons termes avec tout le monde", ont révélé ses proches. Même si les véritables raisons de ce suicide reste inconnues, certaines indiscrétions soutiennent "que la défunte serait possédée par des esprits maléfiques", car récemment, sa grande sœur s'est elle aussi donné la mort en se jetant dans un puits.

En attendant les conclusions de l’enquête qui va certainement révéler les causses exactes de ce suicide, le corps sans vie de Ndèye Sarr a été acheminé à la morgue de l’hôpital régional de Kaffrine par le sapeurs-pompiers.

L'Observateur.







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image