leral.net | S'informer en temps réel

Drame à Malem Hodar : Une femme de 40 ans retrouvée morte, avec son bébé de quatre ans, au fond d’un puits, dans un état très avancé de décomposition


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Octobre 2016 à 10:54 | | 2 commentaire(s)|

Meurtre ou suicide ? La question est encore pendante à Khour Loumbé, dans le département de Malém Hodar (région de Kaffrine), à la suite de la mort de M. Ka, retrouvée au fond d’un puits avec son bébé de seulement 4 mois.
Meurtre ou suicide ? La question est encore pendante à Khour Loumbé, dans le département de Malém Hodar (région de Kaffrine), à la suite de la mort de M. Ka, retrouvée au fond d’un puits avec son bébé de seulement 4 mois.
Khour Loumbé, dans le département de Malem Hodar, est depuis le week-end dernier, sous le choc du « suicide » de M. Ka qui avait fugué du domicile conjugal. Elle a été retrouvée sans vie, avec son bébé de quatre ans, au fond d’un puits. Les deux corps étaient dans un état très avancé de décomposition.
 
Meurtre ou suicide ? La question est encore pendante à Khour Loumbé, dans le département de Malém Hodar (région de Kaffrine), à la suite de la mort de Mariama Ka, retrouvée au fond d’un puits avec son bébé de seulement 4 mois.
 
Le drame remonte  au 22 octobre dernier, quand vers 20h, Mariama Ka, 40 ans, après avoir servi le dîner à son époux et ses enfants, s’éclipse, sans crier gare, avec son bébé. S’avançant dans la pénombre, à l’abri des regards, indiscrets, elle prend le chemin d’un puits situé à la lisière du village, à environ 500m de sa demeure.
 
Sur les lieux, elle noue solidement le pagne avec lequel elle tenait sa fillette sur son dos et, soudainement, se jette au fond du puits. Son époux qui s’apprêtait à aller au lit, remarque son absence et aidé par les voisins, part à sa recherche. Plusieurs heures durant, la dame et son bébé sont introuvables.
 
La délivrance ne surviendra que lundi dernier, quand un berger qui faisait pâturer son troupeau par Khour Loumbé, attiré par l’odeur nauséabonde qui s’échappait du puits, aperçut une paire de chaussures flottant à la surface de l’eau. Il sonna l’alerte et les villageois avisent les sapeurs-pompiers qui extrairont les deux corps du puits.
 
Après les constats d’usage, les gendarmes de Kaffrine ont ouvert une enquête pour élucider ce drame. Suicide ou homicide, la mort de M. Ka et de son bébé défraie la chronique à Khour Loumbé, d’autant plus que des témoins du mari éploré, la défunte était sujette à des troubles mentaux ponctués de crises.
 
Source L’Observateur






Hebergeur d'image