leral.net | S'informer en temps réel

Drame à Médina Bèye: Le chef de village, Cheikh Omar Guèye, tué dans une bagarre

La bagarre entre paysans de Médina Bèye et Ndiobène Gallo a viré au drame. Ces populations qui se disputaient 65 hectares en sont venues aux mains. Bilan : un (1) mort et 17 blessés.


Rédigé par leral.net le Dimanche 4 Août 2013 à 15:30 | | 0 commentaire(s)|

Drame à Médina Bèye: Le chef de village, Cheikh Omar Guèye, tué dans une bagarre
Le décor est désolant. Triste. 14H à l’hôpital El Hadj Ibrahima Niasse. Des va-et-vient à n’en plus finir. Le sang coule de partout. Des blessés sont allongés un peu partout dans l’enceinte de l’hôpital, certains sont assis à même le sol. Des crânes fracturés, des bras en bandages des bousculades ça et là. Tout ça : pour une histoire de terre. Encore une histoire de terre. C’est un litige foncier opposant les villageois de Ndiobène Gallo à ceux de Médina Bèye dans la communauté rurale de Keur Socé, à quelques 30 kilomètres de Kaolack.

Un différend qui a duré des années. 65 hectares de terres sont à l’origine du drame. Pour départager les deux villages qui se disputent ces hectares, la communauté rurale de Keur Socé avait cédé 15 hectares aux habitants de Ndiobène Gallo et 45 autres hectares aux villageois de Médina Bèye. Le Cadastre de Kaolack avait été saisi pour fixer les limites de chaque village. Un geste très mal perçu par les villageois de Ndiobène Gallo qui s’en sont pris aux techniciens venus installer les barrières de délimitation. Pour sauver leur vie, ces derniers ont abdiqué, laissant derrière eux leur matériel de travail.

Le dossier fut transmis devant la justice. Des sanctions s’en suivent. Les habitants de Ndiobène Gallo sont condamnés à payer 2 millions de FCfa aux villageois de Médina Bèye et 300 000 FCfa au Cadastre. Ce n’est que le début de la fin. Cette «raclée» est mal digérée par les populations de Ndiobène Gallo qui ont voulu vaille que vaille régler le problème à leur manière. En cette matinée de jeudi, au moment où les villageois de Médina Bèye pensent enfin récupérer leurs terres, les villageois de Ndiobène Gallo, armés de coupe-coupe et de haches, attaquent par surprise les habitants de Médina Bèye. Une bagarre sans merci s’en suit. Le chef de village de Médina Bèye, Cheikh Omar Bèye, victime de blessures graves, rend l’âme au moment de son évacuation à l’hôpital El Hadj Ibrahima Niasse. 17 autres personnes s’en sortent avec des blessures. Des altercations qui ont fini de plonger le village de Médina Bèye dans la tristesse et l’émoi. La gendarmerie a ouvert une enquête.

source: Gfm






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image