Drame à Yang-Yang : Un berger tue son ami à coups de coupe-coupe

Les habitants de Bogal Ndiaye, une localité située dans la commune de Mboula dans l’arrondissement de Yang-Yang (Linguère), sont tous sous le choc. En effet, un berger du nom de Sadibou Sow, a été tué à coups de coupe-coupe par son ami Adiouma Ka, à la suite d’une petite altercation.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Novembre 2017 à 09:49 | | 0 commentaire(s)|


A Bogal Ndiaye, la mort du berger Sadibou Sow, tué à coups de coupe-coupe par son ami Adiouma Ka, est sur toutes les lèvres. Le drame est, en effet, survenu le dimanche 13 novembre vers les coups de 15 heures, dans la brousse.


Selon la gendarmerie de Yang-Yang, les deux frères Sadibou Sow et Djoumory Sow étaient partis aux pâturages. A l’heure du repos, les deux frères jouaient aux dames, sous un arbre. Mais quelques instants plus tard, un autre berger du nom de Adiouma Ka est venu les trouver en train de s’adonner à leur jeu préféré. Subitement il leur manifesta le désir de jouer. Ce que refusèrent les deux frères.

Pour les contraindre à arrêter le jeu, ce dernier a fait dans la provocation, en détruisant tout bonnement la tablette de jeu. C’est ainsi que les deux frères entrèrent dans une colère noire. Une vive altercation éclata entre eux.

Pour se défendre, Adiouma a sorti son coupe-coupe et a asséné un violent coup à Djoumory Sow. En guise de riposte, son grand frère Sadibou Sow se leva pour attaquer Adiouma Ka mais ce dernier, sans perdre de temps, lui  assena plusieurs coups de coupe-coupe, jusqu’à ce qu’il perde connaissance.

Evacué d’urgence au poste de santé de Mboula, Sadibou Sow a finalement succombé à ses blessures. Alertés les gendarmes de Yang-Yang se sont rendus au village de Bogal Ndiaye pour arrêter le meurtrier de Sadibou Sow. Conduit à l’unité et interrogé, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés et a déclaré que c’est Sadibou Sow qui l’a insulté. Et selon lui, c’est sous l’emprise de la colère qu’il a commis l’irréparable.

Adiouma ka sera déféré, ce mercredi matin, au parquet de Louga, pour coups et blessures ayant entraîné la mort.



Vox populi
 








Hebergeur d'image