leral.net | S'informer en temps réel

Drame au stade Demba Diop: Le Stade de Mbour exige que la justice soit rendue

Les dirigeants du Stade de Mbour ont exigé, mardi, que "justice soit faite, les responsabilités situées et les fautifs sanctionnés" à la hauteur des fautes commises lors du drame survenu samedi au stade Demba Diop de Dakar, à l'occasion de la finale de la Coupe de la Ligue sénégalaise de football (LSFP), a appris l'APS.


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Juillet 2017 à 09:27 | | 0 commentaire(s)|

Avec à leur tête, leur président Saliou Samb, les responsables du stade de Mbour réclament justice et exigent des sanctions à la suite du drame du stade Demba Diop, qui a fait huit morts et une centaine de supporteurs mbourois blessés.

« Nous sommes mécontents de la communication faite autour de cette affaire pendant que nous étions préoccupés par nos morts et nos blessés. Je veux que les gens sachent qu’à Mbour, nous sommes dignes et préférons souffrir dans la dignité et ne pas répondre aux provocations », a souligné Saliou Samb qui s’entretenait avec les journalistes.

Le président du stade de Mbour a fait remarquer que « pour un devoir de mémoire aux jeunes personnes décédées, toute la lumière doit être faite et que justice soit rendue dans toute sa rigueur ».

Reconnaissant que cela ne va pas enlever des esprits ce « drame ignoble » ni ramener les morts, Saliou Samb a toutefois indiqué que « le stade de Mbour est en train de vivre des moments très difficiles ».

« Nous dirigeants, ne pensions jamais qu’un jour, nous pourrions être confrontés à ce genre de tragédie », a dit Saliou Samb, soulignant que « le stade de Mbour est meurtri par une situation qu’il n’a pas vu venir ».

Prenant part à ce point de presse, l’ancien président de la commission communication de la LSFP, Papa Hamady Ndao a rappelé que « pendant un mois, les jeunes de Mbour étaient préparés à aller à une fête du football et en revenir avec la coupe ».

« C’est pourquoi d’ailleurs, pour la première fois de l’histoire du football sénégalais, les supporteurs Mbourois ont fui sur les gradins, parce qu’ils étaient préoccupés de revenir avec un trophée et pas avec des morts », a-t-il souligné.

Au cours de ce face-à-face avec les journalistes, il a été révélé que la Première dame, Marième Faye Sall a offert huit millions de FCFA aux familles des huit personnes décédées.

Une séance de récital du Coran à la mémoire des disparus est prévue vendredi, qui sera suivie, le lendemain, samedi, d’une marche silencieuse, organisées à l'initiative des dirigeants du club fanion de la Petite Côte.


APS








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image