leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Drame de Fahoye : Oumar Guèye insiste sur le respect des normes sécuritaires


Rédigé par leral.net le Lundi 9 Octobre 2017 à 23:48 | | 0 commentaire(s)|

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime Oumar Guèye a insisté dimanche à Fahoye (Fatick), sur le respect des normes sécuritaires et de la réglementation, en vue de limiter les pertes en vie humaine dans le domaine du transport fluvio-maritime.

"Nous appelons encore une fois au respect du port de gilet et au respect des capacités des pirogues pour transporter les populations", a-t-il lancé au cours d’une rencontre avec des familles endeuillées des communes de Loul Séssène et de Djilas, suite au chavirement d’une pirogue survenu vendredi soir à Fahoye.

Au-delà de ce drame, "nous sommes une fois de plus interpellés sur les comportements que nous avons dans le transport fluvio-maritime", a souligné Oumar Guèye, venu présenter les condoléances du président de la République Macky Sall et de la nation aux familles endeuillées.

"Hélas, il faut le constater et le regretter, chaque fois qu’il y a un drame, nous constatons qu’il y a d’une part surcharge et d’autre part, une absence de gilets de sauvetage", a-t-déploré, rappelant que le drame de Bettenty reste "encore très frais dans nos mémoires".

En avril dernier, 21 femmes ont péri lors du chavirement d’une pirogue aux larges de Bettenty, un village des îles du Saloum, dans la même région de Fatick.

"A cette occasion, nous avions beaucoup insisté sur la nécessité du respect des normes et de la réglementation, invité à ne pas mettre plus de personnes que nécessaire dans les embarcations", a rappelé le ministre, avant de marteler : "Une embarcation qui doit prendre douze personnes, ne doit pas en prendre 13".

"Et pourtant, pour ce drame de Fahoye, nous avons constaté que l’embarcation a multiplié par deux sa capacité, en plus d’une navigation nocturne et ne disposant d’aucun gilet à bord. Ces phénomènes combinés présentent un cocktail très explosif en cas de drame", a souligné Oumar Guèye.

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime a "encore une fois’’ tenu à "attirer l’attention des uns et des autres, l’attention des populations insulaires" sur la nécessité de disposer de gilets de sauvetage lors de leurs déplacements en mer.

"C’est la responsabilité du propriétaire de la pirogue, il est aussi de sa responsabilité d’éviter une surcharge", a indiqué M. Guèye, qui a remis un million de francs CFA à chacune des familles endeuillées de Fahoye, en guise de soutien.
Il a par ailleurs annoncé que son département travaille sur un "Programme spécial îles" destiné aux îles du Saloum et de la Casamance.

"Ce programme de désenclavement des îles du Sénégal avec des embarcations modernes, est pratiquement terminé et nous allons le soumettre au Président Macky Sall pour décision", a-t-il signalé.

Mais selon Oumar Guèye, "au-delà de tout cela, quelles que soient les mesures que l’Etat va prendre, si les populations, les propriétaires de moyens de transport fluvio-maritime ne respectent pas ces normes sécuritaires et la réglementation, il sera très difficile de parer à de pareils drames".


APS