leral.net | S'informer en temps réel

Drame de Mouna : "La situation se stabilise avec 61 décès et 2 disparus", selon Amadou Kébé, coordonnateur de la Cellule de crise

Avec un bilan de plus de 1600 morts et un millier de blessés, lors de la bousculade de Mouna du 24 septembre dernier, le pèlerinage 2015 reste le plus meurtrier de l’histoire. Un drame qui a coûté la vie à 61 Sénégalais avec 2 pèlerins toujours portés disparus. Le coordonnateur de la cellule de crise du Sénégal, Amadou Kébé, déclare que la situation s’est stabilisée, pour ce qui est du bilan, en termes d’évolution des chiffres.


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Octobre 2015 à 13:21 | | 1 commentaire(s)|

Drame de Mouna :  "La situation se stabilise avec 61 décès et 2 disparus", selon Amadou Kébé, coordonnateur de la Cellule de crise
Le bilan des victimes sénégalaises de la tragédie de Mouna, estimé à 61 morts et 2 disparus, se stabilise. C’est ce qu’à indiquer Amadou Kébé, Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Coordonnateur de la Cellule de crise et d’appui psychologique aux pèlerins.

Sur les ondes de la Rfm reprise par Le Populaire, M. Kébé se veut rassurant. « Au moment où je vous parle, voilà comment se présente la situation de nos compatriotes victimes de l’événement de Mouna. Nous en sommes à 61 décédés et 2 personnes toujours portées disparues. Mais tous les autres pèlerins sont rentrés. Parmi ceux qui sont rentrés, il y a des gens qui ont des traumatismes psychiques et psychologiques », a informé Amadou Kébé.

D’après le responsable de la Cellule de crise, ceux qui ont subi des traumatismes physiques et qui avaient déjà été opérés ou traités en Arabie Saoudite et qui sont rentrés au Sénégal sont pris en charge par des structures sanitaires du pays, principalement à l’hôpital général de Grand-Yoff. Ils sont suivis et leur traitement est à la charge de l’Etat. Et il précise que « la plupart des pèlerins sont retournés chez eux ».

« Actuellement, nous sommes seulement en train de rechercher 2 pèlerins qui sont toujours portés manquants et que nous n’avons pas encore trouvés. Mais on a espoir de les retrouver », conclut-il.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image