leral.net | S'informer en temps réel

Droit d’être Mouride : un statut à fortifier

Jeune Afrique a publié un article blasphématoire sur Serigne Touba Khadimou Rassoul, soulevant ainsi l’ire des milliers de disciples à travers le Monde.


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Janvier 2016 à 00:51 | | 0 commentaire(s)|

Droit d’être Mouride : un statut à fortifier
Mis au fait du sacrilège, le Khalife Général des Mourides par la voix de son porte-parole Serigne Bass Abdou Khadre est intervenu pour dénoncer, et remettre les choses à l’endroit dans une répartie pleine de sens et de sagesse.
Mais au-delà de Sérigne Touba l’immaculé, qui cherche-t-on à salir?? Quel objectif pour ces obscurs lobbys qui empruntent les espaces de grands journaux pour dérouler leur stratégie de lutte contre l’Islam??
Les Occidentaux savent mieux que quiconque que leur objectif de désacraliser Serigne Touba est voué à l’échec, car bien avant eux d’autres, plus vicieux, s’y sont essayés avec les moyens de la violence et de l’exil.
L’opération n’a rien donné, sinon grandir d’avantage le Cheikh, qui dés son retour d’exil, malgré les privations et les douleurs accumulées, a pardonné à ses bourreaux.
Un pardon retentissant, à nul autre pareil.
S’inspirant de cette grandeur d’âme et de générosité, il est demandé aux Mourides d’éviter le piège des constructeurs de terroristes, car le croyant touché dans sa foi devient très agressif. Mais le disciple Mouride est casqué de certitudes qui l’éloignent de la violence et du terrorisme. Sa devise lui dicte en tant que Gorou Yalla, 3 choses :
1) Travailler pour se servir et garantir sa dignité (gnakh diérignou).
2) Donner pour se bonifier (diokhé yokou)
3) La soumission aux consignes (dokhé N’digueul).
Les manœuvres des nouveaux maitres de ce monde où l’économie dicte sa loi, loin de la foi, ne sauraient atteindre le Mouridisme, qui est une voie de vertu, assujettie au bien, à l’exaltation morale, à la solidarité, à la soumission à Dieu le Tout-Puissant.
Chez Serigne Touba, doivent-ils comprendre tout est destiné à l’élévation de l’esprit, et de la morale, tout le contraire de ces agresseurs qui comptent dans leurs rangs mêmes des prêtres homosexuels.
Il faut que les contempteurs de l’Islam comprennent une bonne fois pour toutes que nous ne voulons pas suivre, et ne suivrons jamais le modèle qu’il nous propose. Nous sommes aux antipodes de leur système capable de transformer l’être humain en matière première, c’est-à-dire en marchandise, des gens pour qui le seul but digne d’une vie est l’enrichissement.
Les Mourides n’ont pas le temps de la polémique.
La caricature ne l’émeut pas, tant le caftan de Serigne Touba ruisselle de symboles que les non-initiés, ne perceront jamais.
En tout cas, retenez que le caftan est blanc, cela a une signification, il est simple tout aussi significatif, et il est fait de percale immaculée, la couleur du linceul chez le musulman.
Rien à voir avec vos costumes et cravates que l’on ne critique point.
Pourtant nous vivons un moment de rupture, dans l’attente de la recomposition des forces, mais qu’il nous soit permis au moins d’agir et penser en fonction de nos propres critères et intérêts.
Cheikh Ahmed Saloum Dieng
Président de l’Union de la
Jeunesse Musulmane du Sénégal






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image