leral.net | S'informer en temps réel

Droit de réponse - Par Me Mame Adama Guèye


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Août 2014 à 14:17 | | 0 commentaire(s)|

Droit de réponse - Par Me Mame Adama Guèye
Votre livraison du mercredi 20 août 2014 contient à la page 4 un article intitulé «l’ums se désolidarise des magistrats souillés et soutiendra les intègres» qui mentionne le nom de notre cabinet en citant un passage du communiqué de l’Ums en ces termes : « l’Ums fait remarquer que le cabinet d’avocats Mame Adama Guèye et associés , qui a saisi l’OFNAC, s’est gardé de dire que sa cliente a été condamnée à toutes les instances de la procédure (première instance, appel, cassation et renvoi après cassation) »

Notre cabinet qui est nommément cité, entend exercer son droit de réponse en trois points :

1- reprocher à notre cabinet d’avoir omis d’indiquer dans sa plainte le sort des procédures entre les parties relève de la confusion de genres tant il est évident que les faits de corruption présumée, de faux en écritures publiques dénoncés dans la plainte n’ont aucun lien avec les procédures ayant opposé les parties. le débat ne se situe pas au niveau des procédures, donc l’ums est hors sujetsur ce point.

2- néanmoins pour que nul n’en ignore, il convient de relever que c’est à la suite d’un pourvoi de la sarl résidence les Jardins que la décision de la Cour d’appel de dakar du 12 juin 2012 était favorable à la sarl résidence les Jardins, elle n’aurait pas formé un pourvoi. ignorer cette évidence relève de la mauvaise foi.

3 - en demandant la saisine de l’igaJ, l’ums enfonce une porte ouverte puisque dans un communiqué publié dans la presse du week-end des 16 et 17 août, le ministère de la Justice a informé l’opinion que maître sidiki Kaba, ministre de la Justice, a saisi l’igaJ et donné l’assurance qu’il prendra les décisions adéquates à l’issue des investigations qui seront diligentées par ladite inspection.

Notre cabinet n’a aucun différend avec l’ums qui a omis d’indiquer que nous l’avons officiellement saisie. C’est pourquoi nous ne comprenons pas ce qui motive cette tentative maladroite et de toute façon vaine, de porter atteinte à la réputation de notre cabinet. la suite de cette affaire nous édifiera et l’opinion jugera. les faits sont têtus.

Me MAME ADAMA GUEYE
ASSOCIE GERANT






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image