leral.net | S'informer en temps réel

Drôle d’histoire à l’hôpital principal de Dakar


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Mai 2013 à 07:56 | | 8 commentaire(s)|

Drôle d’histoire à l’hôpital principal de Dakar
Décidément HPD jadis un hôpital de référence devient une structure drôle, un hôpital de contradiction. Récemment un infirmier du service de radiologie et un major de breviè ont été licenciés sans avertissement sans droit pour avoir le premier encaissé quarante mille franc cfa, chez un patient et le deuxième pour avoir encaissé cinq cent mille représentants les droits d’hospitalisation d’un malade. Il y a plus d’un an le comité de gestion du fond de solidarité représenté par le major Samba Ba à la retraite actuellement et Mr Ly du recouvrement sous la supervision du médecin général ont eu à détourner cinquante deux millions. L’argent coupé à la source à chaque travailleur de l’hôpital principal. Ces détourneurs sont à leur poste sans souci avec l’argent du contribuable. Ce fait grave comparé au quarante mille francs et cinq cent mille francs détournés méritent réflexion. Une plainte contre x devra être dans cette situation actuelle déposée pour tirer au clair cette affaire douteuse et grave.
A rapporter un autre cas de vol de voiture de service appartement à l’hôpital principal de Dakar , vendu en Gambie retrouvée à Thiès. Le même samba BA incriminé dans le scandale du fond de solidarité ami intime du médecin général retraité de l’armée et repris en tant que civil avec un salaire de plus de six cent mille (600.000Ffca)par mois « services rendus » était le responsable de la sécurité intérieure et des automobiles de HPD. Cette histoire est restée sans suite. Les voleurs d’œufs meurent en prison et les voleurs de bœufs récompensés !!!
Les autorités militaires doivent jeter un coup d’œil dans ces histoires. L’armée est la vitrine de ce pays
Nous en sommes fiers et souffriront de ces faits et méfaits qui terniront son image.





1.Posté par Khemess le 23/05/2013 09:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le major samba Ka que je connais personnellement depuis 1976 ne nage pas dans ses genres de marigots.Ya règlement de compte dans cet histoire ou autre chose.

2.Posté par dskbis le 23/05/2013 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est taf vrai ce general est un grg mangeur de ruse et profite des gens comme samba ka du service technique de maintenace pour mettre au gnouf les vrai travailleur.il doivent etre limoge et meme radie de l hpd.c est des vermines.ce poltion et nafeekh de samba ka est un grd hypocrite et n hesite meme pas a lecher le cul du directeur pour avoir sa confiance.il doit etre chatie et renvoye de meme ke tte sa famille de l hpd

3.Posté par moro le 23/05/2013 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il se passe des choses vraiment déplorables dans ce pays. la faute à qui? ...

4.Posté par eva le 23/05/2013 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fermez les yeux, détendez-vous, laissez-vous bercer par un bon massage doux ou tonique. Le tout, dans un cadre enchanteur et très discret.
Faites-nous confiance. Le bien-être, c’est notre domaine.
Tel: 33 865 25 21 / 70 829 95 95

5.Posté par issa le 23/05/2013 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faits intolérables pour des gens censés donner le bon exemple dans une structure hospitalière : l'Etat doit sévir sans état d'âme.
La politique de rupture et de restauration de la justice sociale dans tous segments de la société prônée par le nouveau Pouvoir doit être réelle et visible quotidiennement.
Il faut donc punir les auteurs de ces manquements à l'Hôpital Principal, un Hôpital jadis qui faisait la fierté des sénégalais.

6.Posté par Section Communication du SUTSAS / HPD le 23/05/2013 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pape Doudou Boye, arrête de diffamer les gens, tu ne travail à l'Hôpital, arrête d'en parler comme ça. Si pour des raison électoraliste des personnes te donnent des informations pour nuire à des gens, et que tu publies, saches que ta responsabilité est engagée et que tu pourrais être poursuivi pour diffamation (là tu serais obligé de diffuser tes sources) . Tu es entrain de faire du mal à des famille, à des enfants qui ne comprennent pas pourquoi leurs parents sont ainsi diffamé sur internet;
A des enfants qui vont à l'école et qui pourraient être interpellé la dessus par leurs camarades de classes.
Personnellement j'ai fait des recherches sur toi et il es avéré que tu travail à "leral.net" en tout cas c'est ce que tu dis https://www.facebook.com/hommedou.
Si tu n'arrête pas c'est aussi la Direction de l'Hôpital que tu risque dans ton dos car sa responsabilité est aussi engagée.

A bon entendeur salut !

7.Posté par Klol le 23/05/2013 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cest un cimetiere cette hopital .....on y rentre on ressort plus ........

8.Posté par agent hpd le 24/05/2013 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette missive s'adresse aux agents de l'Hôpital Principal, aux internautes, et à toute personne dotée de bon sens.

Depuis un certain temps, des articles sur l'Hôpital Principal sont publiés sur ce site, qui ne sont en fait que des calomnies distillées pour semer le doute sur le fonctionnement et le climat social qui prévaux dans cet l'établissement. Les auteurs sont connus et ne méritent qu'on s'attarde sur eux.

Il faut cependant relever que tout tourne autour d'attaques sur la personne du médecin-chef, le général Boubacar WADE, et je crois que les auteurs se sont trompés de cible. Nous sommes à la veille d'élection des délégués syndicaux dans la structure et le débat de fond qui devrait se poser reste la présentation de bilans, le déclinaison d'objectifs allant dans le sens de l'amélioration de la condition des travailleurs de l'hôpital.

Ceux qui ont opté pour la calomnie et le mensonge, devraient, s''ils sont sûrs d'apporter des preuves de ce qu'il avancent, oser porter leurs informations vers des médias crédibles qui ne manqueraient certainement pas de les vérifier avant de les publier.

Ne versons pas dans l'irresponsabilité et oser assumer nos dires. Pour cela ne nous cachons pas derrière une certaine presse pour essayr de manipuler l'opinion qui peut se faire une idée exacte de l'évolution notoire qui a été enregistrée à l'hôpital principal depuis l'avénement du général Wade.

A ceux qui sont derrière cette campagne d'intoxication, je dis : ne soyez pas aigris par vos échecs et vos insuffisances. Soyez dignes, agissez en responsables si vous voulez briguer les suffrages des électeurs.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image