leral.net | S'informer en temps réel

Duel au sommet Souleymane Ndéné - Karim Qui tuera l’autre ?

Entre le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye et le ministre d’Etat Karim Wade qui va rester sur le tapis ? Cette question mérite d’être posée si l’on sait que Ndéné , le téméraire , -«je n’ai pas peur de perdre mon poste de Pm» avait-il déjà dit- et Karim, le taiseux qui avance masqué vers ses ambitions présidentielles, ne filent pas vraiment le parfait amour. Et la dernière sortie du Pm à Guinguinéo ne vient pas arranger les choses. «Il n’y a qu’un seul gouvernement au Sénégal et c’est moi qui en est le chef», aurait dit Souleymane Ndéné Ndiaye dans son fief en s’adressant à Fallou Touré, président du Conseil de surveillance de l’Agence Nationale de l’aménagement du territoire (Anat) et un des féaux de Karim Wade.


Rédigé par leral.net le Vendredi 4 Juin 2010 à 16:05 | | 5 commentaire(s)|

Duel au sommet Souleymane Ndéné - Karim Qui tuera l’autre ?
Au-delà de la modeste personne de Fallou Touré, c’est surtout à Karim Wade que Ndéné Ndiaye s’adresse. Un Karim Wade, omnipuissant et omniprésent qui semble se la jouer solo dans son gouvernement, à lui Ndéné.
Déjà bien avant la nomination de Ndéné au poste de Pm et de Karim au poste de ministre d’Etat, le premier avait fait cette sortie tonitruante en référence au second : «Je ne me rangerais jamais derrière ce gosse». Position pour le moins courageuse de la part de Ndéné à un moment où toute la République s’était agenouillée devant le fils prodige de Wade.
Bien qu’étant sous la tutelle de Ndéné, tout laisse à penser que Karim ne rend compte ni de ses activités ni de ses initiatives gouvernementales au Premier ministre. Ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du Territoire, des Transports aériens et des Infrastructures, Karim Wade dispose en effet, d’un portefeuille ministériel bien fourni qui lui permet, à juste raison, de ne nourrir aucun complexe face à Souleymane Ndéné Ndiaye. Si l’on y ajoute le fait que Karim est le fils du Président, Abdoulaye Wade, qui ne semble rien lui refuser, cette hypothèse est encore beaucoup plus plausible.
Depuis qu’il a été ministre, Karim Wade occupe non seulement la scène nationale mais aussi internationale. C’est lui qui construit les routes et les ponts, c’est lui qui voyage, c’est encore lui qui négocie des contrats pour le Sénégal, le tout pour le compte du gouvernement alors qu’il n’est jamais présent aux Conseils des ministres pour en rendre compte.
A côté de cet activisme débordant de Karim Wade, le rôle de Ndéné se réduit à présider des cérémonies officielles ou de remise de dons. Qui se souvient d’un voyage d’Etat à l’étranger effectué par le Pm depuis sa nomination ? Personne ou presque. Frustrant ! Et cela peut être une explication à cette volonté de Souleymane Ndéné Ndiaye de marquer son territoire : «C’est moi le chef».
À la longue, ce besoin d’exister de Ndéné et cette volonté manifeste de Karim de s’attribuer tous les dividendes du gouvernement, entraîneront forcément une lutte frontale dont l’issue sera fatale à coup sûr pour l’un ou l’autre. Qui ? Wait and see.
Mamadou Ly

Source: Icone/Xalima.com



1.Posté par xumuna le 04/06/2010 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vraiment nos ministres et pm manquent de courage ! quelle honte ! apres qu' ils auront bu tout le vin , ils nous reviendront en opposants purs et durs au regime .

2.Posté par le 04/06/2010 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'un et l'autre découvriront leurs tâches.

3.Posté par pi le 04/06/2010 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on ne dit pas 'c'est moi qui en est le chef'' mais plutot ''c'est moi qui en suis le chef''

4.Posté par arc le 06/06/2010 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon qu'il soit aimé ou non (le pm ) par Meissa Wade il reste intransigeant contre la dévolution monarchique du pouvoir. Nous l'encourageons à continuer sur sa lancée. puisque Meissa avance voilé je conseille a SNN de rester par ailleurs sur ses gardes car les charognards rôdent autour de son feuiteuil.

5.Posté par boy pikine le 06/06/2010 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

entre celui qui detient la base régionale la plus solide et la base nationale la plus large aprés wade et celui qui est incapable de gagner dans son centre de vote, j' aurai choisi le premier comme étant majoritaire.


IDY n'est pas l'egale de Karim Wade, si ce karim veut se mesurer je lui recommande d'aller competir avec des jeunes comme Yankhoba DIATTARA ou Thierno BOCOUM.


IDY EST SECOND APRES WADE ET LES SENEGALAIS ONT BESOIN DE LUI POUR ETTENUER LEUR SOUFFRANCES



Vive IDY











entre celui qui detient la base régionale la plus solide et la base nationale la plus large aprés wade et celui qui est incapable de gagner dans son centre de vote, j' aurai choisi le premier comme étant majoritaire.


IDY n'est pas l'egale de Karim Wade, si ce karim veut se mesurer je lui recommande d'aller competir avec des jeunes comme Yankhoba DIATTARA ou Thierno BOCOUM.


IDY EST SECOND APRES WADE ET LES SENEGALAIS ONT BESOIN DE LUI POUR ETTENUER LEUR SOUFFRANCES



Vive IDY








entre celui qui detient la base régionale la plus solide et la base nationale la plus large aprés wade et celui qui est incapable de gagner dans son centre de vote, j' aurai choisi le premier comme étant majoritaire.


IDY n'est pas l'egale de Karim Wade, si ce karim veut se mesurer je lui recommande d'aller competir avec des jeunes comme Yankhoba DIATTARA ou Thierno BOCOUM.


IDY EST SECOND APRES WADE ET LES SENEGALAIS ONT BESOIN DE LUI POUR ETTENUER LEUR SOUFFRANCES



Vive IDY







entre celui qui detient la base régionale la plus solide et la base nationale la plus large aprés wade et celui qui est incapable de gagner dans son centre de vote, j' aurai choisi le premier comme étant majoritaire.


IDY n'est pas l'egale de Karim Wade, si ce karim veut se mesurer je lui recommande d'aller competir avec des jeunes comme Yankhoba DIATTARA ou Thierno BOCOUM.


IDY EST SECOND APRES WADE ET LES SENEGALAIS ONT BESOIN DE LUI POUR ETTENUER LEUR SOUFFRANCES



Vive IDY









IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT
IDY EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT


Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image