leral.net | S'informer en temps réel

ECURIE FASS: Le mea culpa de Ouza Sow et Tapha Guèye 2

Une faute avouée est à moitié pardonnée. L’écurie Fass est partie de cette maxime pour revoir sa copie concernant Tapha Guèye 2 et Ouza Sow. Ces derniers, qui ont battu leur coulpe devant le bureau exécutif hier après avoir violé le règlement intérieur de l’écurie, voient leur sanction passer de l’exclusion à l’avertissement.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Octobre 2008 à 18:43 | | 0 commentaire(s)|

ECURIE FASS: Le mea culpa de Ouza Sow et Tapha Guèye 2
«L’écurie Fass s’est réunie en bureau exécutif élargi aux lutteurs, aux ténors, et aux managers. Ordre du jour : les statuts et le règlement de l’écurie, la désignation des managers et le cas des combats Tapha Guèye 2 et Ouza Sow». Ces derniers, qui ont été exclus pour avoir «violé le règlement intérieur de l’écurie» en signant des contrats sans en avoir informé les dirigeants, ont fait leur mea culpa. «Ils se sont expliqués devant le bureau exécutif élargi. Les deux lutteurs ont dit être dans une situation sociale très difficile, qui fait qu’ils ne pouvaient pas ne pas s’engager pour ces combats. Ils ont présenté leurs sont excuses. Le bureau exécutif va se réunir samedi prochain pour prendre des décisions définitives par rapport à ce cas, avec une possibilité de leur accorder le pardon. Mais ils seront blâmés», rapporte Malick Guèye porte-parole de l’écurie à l’issue du bureau exécutif élargi d’hier. Les Fassois ont également rappelé aux lutteurs qu’aucun combat ne doit être signé par un lutteur ou son manager «tant que la commission technique ne s’est pas réunie pour étudier la question et donner son feu vert». Par rapport aux managers, il a été rappelé que c’est l’écurie qui les désigne, même si les lutteurs peuvent proposer la personne de leur choix.

Abdou Aziz Gaye






Hebergeur d'image