leral.net | S'informer en temps réel

ELECTION DE MACKY SALL A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Les grandes attentes du mouvement sportif sénégalais

Macky Sall est élu nouveau président de la République du Sénégal. Le mouvement sportif qui l’a rencontré lors de la déclinaison de son programme
attend la matérialisation des actes pour un développement accru.


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Mars 2012 à 22:03 | | 0 commentaire(s)|

ELECTION DE MACKY SALL A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Les grandes attentes du mouvement sportif sénégalais
Plébiscité par les Sénégalais qui l’ont élu président de la République, dimanche dernier, Macky Sall aura du pain sur la planche. Car, il doit répondre aux immenses attentes des Sénégalais. Le temps de grâce ne va durer que le temps d’une rose dans la mesure où les attentes des sportifs sont urgentes. Ainsi le successeur d’Abdoulaye Wade, qui a proposé quatre axes majeurs pour résoudre les problèmes du sport, doit s’atteler à les résoudre. Outre les disciplines phares du sport sénégalais comme la lutte (arène nationale), le football (choix d’un sélectionneur et accompagnement du football professionnel), il y a le basket pour plus de moyens. C’est le même cas de figure pour les autres disciplines sportives.

L’arène nationale, une priorité

Pour le chargé de la communication du Comité de gestion (Cng) de lutte, Thierno Ka, il ne fait aucun doute que la construction d’une arène de lutte doit être la priorité des priorités du nouveau président de la République, Macky Sall. C’est l’une des attentes du monde de la lutte.
«Macky Sall avait déclaré que l’une de ses priorités et de créer des infrastructures comme des lieux de compétitions. Je pense qu’il comprend que la première attente du monde de la lutte. C’est de bâtir une arène nationale d’autant plus que c’est une promesse qui a trop duré. On parle de cette arène nationale depuis 1999. Mais jusqu'à présent, on n’a pas construit une arène nationale pour la lutte. Fera t- il mieux que ces prédécesseurs, c’est la question qui taraude l’esprit des amateurs de la lutte», soutient-il. Et d'ajouter : «Hormis l’arène nous voulons que le nouveau président dote le Cng de moyens pour qu’il puisse développer la lutte olympique, qui nous a valu en ce moment avec deux qualifications pour les Jeux olympiques de Londres. Comme c’est une discipline qui coûte cher en termes d’équipements et de matériels de compétitions, nous voulons un peu plus de moyens pour la développer. Rien qu’un tapis coûte 14 millions. Donc si nous voulons le mettre partout, ce serait un sacré budget». Quant au président de la Ligue professionnelle et vice- président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Louis Lamotte, il estime que le problème du futur sélectionneur des «Lions», après le limogeage d’Amara, sera le premier dossier du futur ministre des Sports.

La succession d'Amara Traoré
«Au niveau du football nous avons beaucoup d’attentes concernant le football professionnel. Mais l’urgence reste la nomination de l’entraîneur des 'Lions'. Le nouveau ministre des Sports qui sera nommé par Macky Sall, aura sur son bureau un dossier complet sur l’équipe nationale de football et le problème de l’entraîneur. Car nous n’avons pas voulu perdre du temps, nous avançons en attendant d’avoir un interlocuteur à qui nous présenterons un travail prêt. Cela doit être son premier dossier. Car nous voulons aboutir à un choix d’un entraîneur au moins avant la fin du mois de mai. Ce qui est presque tardif compte tenu des échéances qui arrivent», confie le vice-président de la Fsf. En outre, le président de la Ligue pro, parlant des attentes, poursuit : «J’attends surtout du nouveau président qu’il accompagne le football professionnel qui est plus que du sport. C’est de l’économique et du social avec les emplois à créer. Nous voulons qu’il nous appuie de façon ponctuelle pour que nous dépassions cette phase de lancement pour atteindre la phase de croissance accélérée. Cette contribution financière est très attendue par la famille du football pro. En tout cas, le premier acte concret que nous lui demandons c’est de faire un geste à l’endroit du football pro».

Sortir le sport de son coma
Pour sa part le président de la Fédération Sénégalaise de Basket, Baba Tandian pense que le nouveau président Macky Sall va non seulement éponger toutes les dettes que la tutelle doit à la fédération et à son président, mais aussi voir le basket traité autrement. «Ce que j’attends du nouveau président Macky Sall c’est de voir le basket traité autrement. Le basket est non seulement la deuxième discipline au Sénégal après le football en nombre de licenciés, mais c’est la discipline la plus titrée au Sénégal. Donc le basket mérite plus de respect. Personne ne peut pas comprendre qu’une fédération comme la Fédération sénégalaise de basket puisse démarrer ses compétitions sans une subvention. Nous réclamons une subvention conséquence comme ce qui se fait, ailleurs, car si on regarde un pays comme la Tunisie, qui a été sacrée championne d’Afrique, reçoit 520 000 dollars par an alors qu’au Sénégal c’est zéro franc. Ce n’est pas normal. Concernant les urgences, il faut que le nouveau ministre des Sports que le président Macky Sall va nommer, éponge toutes les dettes que la tutelle doit à la fédération et à son président. Il doit aussi avoir une oreille attentive pour pouvoir régler les problèmes. Je pense que le nouveau président doit prendre en main les dossiers du basket, car nous allons vers les championnats d’Afrique garçons et filles qualificatifs pour les championnats du monde et les garçons doivent passer par les éliminatoires de la Zone 2, qui seront organisées vers le mois de juillet-août. Le nouveau président doit recevoir les responsables du basket le plus vite possible. Cette discipline a des compétitions en ligne de mire. Nous voulons mettre un plan programme. Nous nous voulons plus des miettes», plaide-t-il. Le secrétaire général du Comité national olympique sportif sénégalais (Cnoss), Santi Sène Hagne est d'avis que «le nouveau président est capable de sortir le sport sénégalais de son coma avec son programme sportif qui va permettre au Sénégal de se doter d’infrastructures. Comme il l’a dit lors de sa rencontre avec le Cnoss».

SOURCE:POP






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image