leral.net | S'informer en temps réel

ELECTION : Le Département d’Etat américain invite Wade et l’Opposition au dialogue (Exclusif)

A propos de la présidentielle du 26 février prochain, les Usa ont revu leur position. Ce communiqué du porte-parole du Département d’Etat prend le contre pied de ce qui a été écrit dans la presse contre la candidature du président Wade. Cette fois-ci, les Usa comme la France, ont affiché une position de neutralité. «Les États-Unis suivent la situation politique et souhaitent l’application des termes de la Constitution dans les prochaines élections présidentielles» a écrit Mme Hillary Fuller Renner, porte-parole et Chef des relations publiques du Bureau des Affaires africaines. «Nous invitons le Gouvernement du Sénégal et les leaders de l'opposition à discuter paisiblement sur les questions politiques et conformément à l'état de droit et la volonté du peuple sénégalais» poursuit Mme Hillary Fuller Renner. Se démarquant du débat sur la validité ou non de la candidature du président Wade, le Département d’Etat dit : «Nous déclarons toujours que les élections doivent être transparentes, libres et démocratiques. Elles doivent refléter la volonté du peuple sénégalais dans le respect de la constitution. Nous invitons toutes les parties prenantes à s’investir pour la tenue d’élections paisibles».


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Janvier 2012 à 13:56 | | 1 commentaire(s)|

ELECTION : Le Département d’Etat américain invite Wade et l’Opposition au dialogue (Exclusif)
LE GEL DES AVOIRS DEMENTIS

Après le démenti du Département d’Etat américain et de l’ambassade des Usa à Dakar sur la supposée «black list» dans laquelle 07 proches du Chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade auraient été citées. Un autre démenti vient de tomber cette fois-ci contre une information relayée dans la presse et qui parle de gel des avoirs des tenants du pouvoir par les Usa et l’Ue. Le journal «Enquête» avait écrit que les Etats-Unis et l’Union européenne veulent éviter que les proches du chef de l’Etat installent la violence au Sénégal. Et pour les contraindre à rester à carreau, Washington et Bruxelles envisageraient des sanctions contre eux comme l’interdiction de voyager en occident et le gel de leurs comptes bancaires. Concernant cette information sur le supposé gel des avoirs des tenants du pouvoir sénégalais, Mme Hillary Fuller Renner écrit : «Ce qui a été écrit par les journaux sénégalais ne représente aucunement la position du gouvernement américain».

bitimrew



1.Posté par mali le 14/01/2012 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PARTICULIER VEND MAISON ANGLE TITRE FONCIER BORD DE MER 2 CHAMBRES SALON DOUCHE CUISINE BOUTIQUE A THIAROYE AZUR DAKAR 221 77 635 72 54

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image